Identification

Lubie : le peintre des fleurs et son grain de folie, Frédéric Clément

Ecrit par Valérie Debieux 23.11.12 dans La Une Livres, Recensions, Les Livres, Albin Michel, Arts

Ecrivain(s): Frédéric Clément Edition: Albin Michel

Lubie : le peintre des fleurs et son grain de folie, Frédéric Clément

Frédéric Clément est de retour avec un nouvel album, Lubie. Ce nouvel opus transporte le lecteur au cœur du XVIIe siècle, en compagnie d’un jeune artiste peintre, Jan Breughel, fils de l’illustre « Pieter Breughel, dit l’Ancien ».

Pas facile d’être le « fils de » pour ce jeune orphelin, qui n’a de cesse de peindre des paradis où apparaissent des « lions à côté d’antilopes, des loirs douillettement endormis entre les serres de faucons » ou encore des « chats lovés entre les pattes de chiens, le tout parsemé de fleurs, plumeuses comme des oiseaux ». Toute la noblesse se précipite pour acheter ses « bagatelles ». Tout semble lui réussir. Pourtant. Jan a une hantise : à chacun de ses anniversaires, « aux premières chaleurs de l’été et aux premiers coquelicots », surgit Lubie, « démone aux ailes cramoisies ». Coquine, elle se faufile alors par le couloir de son oreille, se cale sur son col et lui souffle des diableries.

Puis, imperceptiblement, l’érosion des ventes fait son œuvre, le temps prend son temps. « Un an passe. Deux ans filent. Trois ans coulent. Cinq ans courent. Dix ans fuient comme de l’eau glisse entre ses doigts et ses pinceaux. Dans son atelier, les bouquets fleurissent, les paradis paradent. Mais les gens d’Anvers passent et repassent en souriant sans acheter le moindre tableau ».

Diablerie à l’arrière de l’esprit, Lubie, toujours aussi « démone », s’intronise experte en peinture. Selon son conseil, Jan vendrait toutes ses toiles, s’il achetait du « rouge » sous la forme d’un pot de « sang-dragon » chez sa marchande préférée. Mais Jan, malgré toute l’admiration qu’il a pour l’une des toiles de son père, ne l’entend pas de cette oreille et il fait de la résistance.

Lubie parviendra-t-elle à ses fins ? Pour le savoir, un seul moyen, se plonger dans la lecture de cette histoire, aux idées originales, composée de mots délicieusement choisis, entremêlés de délicates illustrations. Clin d’œil au travail du peintre, Frédéric Clément a déposé, ici et là, outils, grattoirs, couteaux, craies, pots de pigments et autres flacons, sans oublier pétales, graines et insectes. De son côté, Vincent Tessier, photographe, a su capter et reproduire, de façon admirable, l’atmosphère et la lumière régnant dans l’atelier de Maître Frédéric Clément.

Le lecteur n’éprouvera aucune peine à voyager ou à remonter le temps, pour arriver au milieu du XVIIe siècle, au pays de Jan Breughel de Velours. À mesure que la lecture avance, on imagine, à la fois Jan Breughel et Frédéric Clément, en parfaite osmose, l’un et l’autre en train de converser silencieusement à l’aube d’un paisible été, en pleine campagne, au sujet de leur art commun : la peinture. Et la petite Lubie, démone, prête à leur souffler des diableries…

Au raffinement des mots viennent se superposer celui des images. Pratiquant la Haute-Couture dans le monde du verbe, Frédéric Clément habille ses mots de formes et couleurs, avec finesse et élégance. Le résultat, un superbe ouvrage empli de magie et de charme, à glisser sous les sapins de Noël, pour le bonheur de tous.

 

Valérie Debieux


  • Vu : 2916

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Frédéric Clément

Frédéric Clément est un auteur et illustrateur français. Il a notamment illustré plus d'une cinquantaine de livres pour la jeunesse (Ecole des Loisirs, Ipomée, Milan, Grasset, Albin Michel, etc.), qui lui ont valu le « Prix international de la biennale de l'illustration » à Bratislava en 1983 et le « Prix international de la Foire du livre de jeunesse » de Bologne en 1996 avec « Magazin Zinzin » (Albin Michel pour la France, et traduit depuis à l’international) qui décroche également le « Prix France Télévision » pour sa version française et d’autres prix pour les versions japonaise, allemande, hollandaise, chinoise. Au printemps 2007 : parution de « Grains de beautés, et autres minuties d’un collectionneur de mouches », roman chez Actes Sud. Il publie également un ouvrage chez « Paris-Musées Editions » qui lui donne l’occasion de travailler sur un thème qui lui est cher : la déambulation et les rêveries dans les musées. En 2008, retour à sa passion pour l’Asie, et particulièrement le Japon, avec un livre aux éditions Philippe Picquier : « Le jeu des Fleurs : Hanafuda », à propos du célèbre jeu de cartes japonais, sur un texte de Véronique Brindeau. En octobre 2009 est paru "BASHÔ, le fou de poésie" (Albin Michel), sur un texte de Françoise Kérisel. Depuis l'automne 2011, son nouvel album : " Botanique circus " : texte et illustrations de Frédéric Clément (Albin Michel). Frédéric Clément a également travaillé sur des « Beaux-livres-fiction » pour adultes, comme « Le Galant de Paris » ou encore « Bel-œil ».

 

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com