Identification

Les animaux des villes, Nadia Budde

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 31.03.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse

Les animaux des villes, L’Agrume, septembre 2014, 144 pages, 20 €

Ecrivain(s): Nadia Budde

Les animaux des villes, Nadia Budde

 

« Dans certaines grandes villes, il y a deux fois plus d’animaux sauvages que dans la campagne environnante. Alors que les citadins fuient vers les campagnes, la nature se réfugie dans les villes : adieu la monotonie de l’agriculture moderne, les fertilisants, les pesticides, les rivières canalisées et les chasseurs. En route pour les jardins publics, les espaces verts et les poubelles ».

Forte de ce constat, Nadia Budde nous entraîne à la découverte de cette faune urbaine méconnue et nous révèle certains de leurs secrets. Parcourant les zones urbaines de toute la planète, elle dresse le portrait saisissant, souvent loufoque de ces créatures que nous côtoyions sans trop les voir ou dont nous n’avons même pas conscience.

Le ton faussement naturaliste et l’aspect documentaire se doublent d’un humour désopilant jaillissant tantôt du texte tantôt des illustrations. Le travail de typographie très réussi permet une lecture accessible et proche de l’écriture à la main, avec des traits épais. Quant aux images, travaillant là aussi avec d’épais contours noirs et des couleurs très contrastées, l’auteure développe un style dynamique et efficace qui parlera aux enfants comme aux parents. La plupart des images se focalisent sur le personnage évoqué, en solo sur fond de couleur profonde pour les pages de chapitres, en solo ou en groupes dans le chapitre lui-même.

On aime aussi beaucoup les doubles pages où avancent, avec détermination et le sourire, de multiples représentants d’une espèce arborant leurs t-shirts phares : les cafards très présents dans tout le globe, les humains quittant les villes pour retrouver un petit coin de verdure sauvage.

La chauve-souris sur fond brun offre une trogne formidable alors que les têtes de moineaux de toutes les villes françaises semblent nous suivre d’un regard amusé. Raton-laveur en survêt et portant bonnet, sanglier arborant un t-shirt « I love Berlin », loups de Moscou voleurs de courses, rats, renards ou bébés corbeaux tokyoïtes dans leur nid fait de cintres en fer, les tendances mode lancées par la pie… tout ce bestiaire révèle les formidables ressources de la nature à s’adapter et à utiliser d’autres territoires.

Il interroge également la pertinence des choix humains pour faire face à ces manifestations. Le chapitre consacré au sanglier est particulièrement parlant. Être cultivé, « il aime se fondre parmi les touristes qui admirent les monuments. Et le week-end, il flâne sur l’avenue Kudamm. Il emmène ses enfants sur les aires de jeux et dans les jardins publics ». Bref, il agit comme tout Berlinois. « Les amateurs de culture ont bien le droit d’aller où bon leur semble ». Comme en témoignent les portraits associés de porcinette de Saint-Nicolas-de-Port, de tête de cochon toulousain ou de bande de gorets canadiens du Sault-au-Cochon. Non, ce ne sont pas des espèces autochtones de sangliers mais bien quelques représentants charmants de l’espèce humaine.

Réjouissant, instructif et réalisé avec beaucoup de talent, cet album dense passionnera tous les curieux.

Album à partir de 7 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 1133

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Nadia Budde

 

Nadia Budde est née en 1967 à Berlin. Elle a étudié les arts graphiques à l’École des Beaux-Arts de Berlin et au Royal College of Art à Londres. Elle a reçu la pépite 2012 au salon du livre jeunesse de Montreuil dans la catégorie bande dessinée pour son livre Choisis quelque chose mais dépêche-toi !


A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.