Identification

Les Algéries de ces Algériens !, par Amin Zaoui

Ecrit par Amin Zaoui le 12.07.17 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Les Algéries de ces Algériens !, par Amin Zaoui

 

Elle est Une, l’Algérie, grande et rêveuse. Mais, aux yeux de ces Algériens, écrivains, elle est les Algéries. Dans leur cœur, dans leurs textes, la poésie, le roman ou le théâtre elle est plurielle ! Dans leur esprit, elle est diverse, multiple et rebelle. Elle est les Algéries !

Aux yeux de Taos Amrouche, les Algéries ressemble à un conte kabyle qui résiste, un conte qui ne prendra jamais de rides. Elle est aussi une chanson sur les lèvres du vent de l’éternité.

Aux yeux de Mohamed Dib, elle est la grande maison, la demeure des aïeux, qui rassemble et qui abrite les petites gens : les tisseuses, les petits commerçants et les intellectuels. Une maison d’hospitalité dont les habitants sont animés par un raffinement citadin sans pair. Elle est aussi l’incendie qui dévore tout ce qui barre le chemin à la vie libre. La liberté !

Aux yeux de Kateb Yacine, elle est l’insoumise. Elle aussi la femme belle, désirée, en chair, en poésie et en poudre. Elle est la cousine et le futur lumineux et illuminé ! Elle est l’errance poétique.

Aux yeux de Mouloud Feraoun, l’Algérie à lui ressemble à un cartable d’un élève qui marche pieds nus dans la boue de la Kabylie, par un jour hivernal, froid et pluvieux. La boue de la terre bénie est faite de courage et de défi. Elle est cet élève qui veut apprendre le monde et décoder les énigmes qui le ceinturent. Elle est le savoir. L’alphabet ! Le verbe. Elle est la lecture. Le livre. Elle est l’institutrice, la craie, le tableau et le cahier scolaire. La colère qui ronge l’intérieur.

Aux yeux de Malek Haddad, elle est la gazelle du grand désert qui défie son chasseur. Elle est la chasseuse de son chasseur ! Elle est les zéros qui tournent en rond. Elle est ce pont de Constantine. Un pont qui mène vers le huitième ciel. El Malouf ! Les Algéries !

Aux yeux de Moufdi Zakaria, elle est sœur jumelle de l’hymne de la vie et de la liberté. Le pantalon d’un Mozabite fier de son histoire, de sa langue, de sa calotte, de sa musique, de ses rituels et de sa ville. Ghardaïa, porte du paradis des paradis.

Aux yeux d’Assia Djebar, elle est dans le nulle part de la maison de son père, l’instit. Celui qui rêve d’une fille plus visible que lui-même. Son Algérie est cette belle femme solide comme un rocher de Cherchell, forte dans sa beauté par sa fragilité unique !

Aux yeux de Mouloud Mammeri, Da L’Mouloud elle est le sommeil du juste. Elle est la grammaire tamazight. Tajerumet ! Elle est le chant des ouvrières d’oliviers, en saison de cueille ! Elle est Ahellil ! Elle est les ancêtres qui nous rappellent au réveil permanent ! La sagesse !

Aux yeux de Tahar Djaout, l’Algérie, son Algérie, la nôtre, est l’image du courage et de fidélité aux martyrs. Elle est ce qui reste des os d’une armée constituée de pauvres paysans contre une autre faite de férocité et d’hégémonie. Elle est celle qui continue à faire barrage aux envahisseurs, tous genres d’envahisseurs, pour sauvegarder la mémoire. Une Algérie qui aime son passé sans qu’il soit à la place de son futur. Elle est la poésie ! Elle est le magique village d’Azeffoun, en grand format. Le courage ! Aux yeux de Rachid Mimouni, elle est aussi celle qui a trahi ses martyrs ! Elle est proie à la malédiction des salafistes et des charlatans ! En ce temps qui court, elle est « le fleuve détourné » ou plutôt les richesses détournées ! Aux yeux de Tahar Ouettar, elle est la noce de mulet ! Elle est l’As ! Elle est la femme chaouïa qui adore écouter Aïssa Al-Djermouni sur les planches de l’Opéra de Paris !

Elle est la montagne d’Arris de Yamina Mechakra. Yamina femme en fragilité et en mots soyeux ! La fascination du tatouage au henné !

Aux yeux de Abdelhamid Benhedouga, l’humble de tous les écrivains algériens depuis Apulée, elle est la tolérance mise à nu ! Elle est le juste milieu. Une prière !

Aux yeux de Jean Sénac, petit-fils du mineur de Béni Saf, Baudelaire, Rimbaud et Gide d’Algérie, elle est la bien-aimée de celui qui n’a pas rencontré de difficulté pour apprendre l’hymne national en arabe. Les Algéries pour ce fou d’Algérie est belle comme un comité de gestion. Elle est forte et forte comme un comité de gestion / Comme une coopérative agricole !

D’autres l’ont vue autrement, chacun a son Algérie, mais cette Algéries restera grande dans son unité plurielle !

 

Amin Zaoui

 

In "Souffles", "Liberté", Alger

 


  • Vu: 1571

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009