Identification

Le jour du séisme, Nina Bouraoui

Ecrit par Tawfiq Belfadel 24.11.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Récits, Barzakh (Alger)

Le jour du séisme, mars 2016, 104 pages

Ecrivain(s): Nina Bouraoui Edition: Barzakh (Alger)

Le jour du séisme, Nina Bouraoui

 

Un séisme existentiel

Alger tremble le 10 octobre 1980. La terre n’est que ruines, poussières, et pertes. Le séisme exprime la fin, mais pour la narratrice, une enfant, c’est le point de départ de son histoire. Elle décrit d’abord la géographie d’Algérie mutilée par la catastrophe qui lui a arraché son enfance, son attachement à la terre, Arslan et Maliha, son être. L’après-séisme est un néant. « Je deviens seule en Algérie. Je suis perdue dans mon enfance, arrachée » 80. Condamnée à la solitude, la narratrice sombre ensuite dans un gouffre de souvenirs et de rêves absurdes. Elle ne voit pas les traces du séisme, elle les vit et les apprivoise. Egrenant le chapelet de ses pensées surréalistes, elle trouve un refuge dans le désert et la mer. Ainsi, dans ce bref récit, alternent des images du séisme ayant dénaturé la terre, et des images d’un séisme interne vécu par la narratrice et qui grandit chaque instant en elle-même.

Court, concentré, elliptique, ce récit invite le lecteur à s’investir pour donner un sens au séisme. Sous les ruines, cohabitent alors d’autres thèmes cruciaux : l’enfance, les déchirements d’Algérie, la construction identitaire, l’exil… La narratrice construit alors sa quête existentielle parce qu’elle existe mais elle n’EST pas. « Quitter l’Algérie est un acte violent. C’est un arrachement qui implique la mémoire, son noyau, son intégrité. C’est se détourner de soi » 90.

A partir d’une simple image de séisme, Nina Bouraoui trace avec une écriture aiguisée la carte d’une Algérie fissurée par la solitude, l’identité, l’exil, et qui poursuit encore sa quête existentielle.

 

Tawfiq Belfadel

 


  • Vu : 1221

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Nina Bouraoui

Nina Bouraoui, écrivain, est née à Rennes en 1967, d'un père algérien originaire de Jijel et d'une mère bretonne.

 


A propos du rédacteur

Tawfiq Belfadel

Lire tous les textes de Tawfiq Belfadel

 

Jeune écrivain algérien de langue française, auteur de Kaddour le facebookiste (éd. Edilivre). A suivi des études de Lettres à l’université de Mostaganem.