Identification

La drôle d’évasion, Séverine Vidal

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 30.10.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Sarbacane

La drôle d’évasion, illustrations de Marion Puech, août 2014, 160 pages, 9,90 €

Ecrivain(s): Séverine Vidal Edition: Sarbacane

La drôle d’évasion, Séverine Vidal

 

 

Une nouvelle pépite dans la collection « Pépix » pour cette rentrée : La drôle d’évasion, un roman d’aventures à San Francisco, à la prison d’Alcatraz, plein de rebondissements et d’humour !

Mais que peut bien faire un gamin d’aujourd’hui dans la célèbre prison, vous demanderez-vous avec raison ? Zach est un garçon comme bien d’autres, la tête emplie des exploits de personnages célèbres ou fictifs dont il s’inspire pour imaginer ses propres aventures imaginaires.

« À force de tourner des pages et des pages, je suis devenu – entre autres : Zachary le Vaillant un chevalier de la table ronde ; ZACH-SANS-PEUR, un pirate des mers du Sud ; ou encore PLUME ÉTANCHE, un chef indien de la tribu Navajo ! Toute une bande de héros à moi tout seul ».

Mais un beau jour, Zach décide de devenir un héros dans la vraie vie et de réaliser son rêve : reproduire l’exploit de trois bandits devenus des héros, « les évadés d’Alcatraz ». Or là, il ne s’agit plus d’une histoire inventée mais d’un fait historique avéré. Et Zach compte bien démontrer que la version donnée par les autorités est fausse : Franck Morris et les frères Anglin, John et Clarence, ont survécu à leur évasion et se cachent quelque part. Son grand projet est donc de « prouver que c’est POSSIBLE de S’ÉVADER de là-bas… et de survivre ! ». Le garçon ne lésine pas sur les moyens : il amène ses parents à prévoir des vacances sur les lieux du crime, il rassemble le matériel nécessaire à sa propre évasion et à la traversée de la baie…

Ne dévoilons pas toutes les trouvailles de Zach – notamment une habile manipulation des défauts de son père –, mais sachez que le plan se déroule sans accrocs… Enfin pas tout à fait. Comme replongé en 1962, face aux trois bandits en chair et en os, Zach va bel et bien revivre leur fameuse et si périlleuse évasion.

« Et voilà, mon vieux Zach. Tu as compris, ou pas ? Tu avais tout prévu. À la minute près, ou presque. Un plan, une évasion parfaite. Jusqu’ici, tout allait très bien. Seulement, tu n’avais pas imaginé une seule seconde qu’au moment de gonfler ton canot et de prendre la mer, tu te retrouverais avec les trois évadés les plus recherchés de l’histoire des États-Unis.

Et que ton sort serait… entre leurs mains ».

Mélangeant habilement les détails véridiques de l’évasion jusqu’aux détails les plus concrets (le canot, l’accordéon, la cuillère) à la fiction de la vie de Zach, Séverine Vidal offre à son lecteur un récit enlevé et palpitant. Les bonus sous forme de doubles pages explicatives, les illustrations aussi drôles que précises de Marion Puech permettent au lecteur de souffler et d’approfondir sa lecture. Ce format et sa composition sont vraiment efficaces et constituent un excellent moyen d’entrer dans la littérature et pourquoi pas d’aller poursuivre des recherches sur cette évasion.

Un vrai bon moment de lecture et un vrai tremplin pour les jeunes lecteurs.

Roman à partir de 8 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 2257

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Séverine Vidal

 

Séverine Vidal est auteure pour la jeunesse. Son roman La meilleure nuit de tous les temps a reçu plusieurs prix en 2013 ; il est en sélection pour le Prix des Incorruptibles 2014. Elle mène des ateliers d’écriture de la maternelle à la fin du collège.

Marion Puech est illustratrice pour la presse jeunesse et l’édition. Elle a fait des études aux Arts Déco de Strasbourg. Son premier livre illustré est sorti en 2006 : 100 % magiciens ! chez Bayard ; elle a publié également quatre titres chez Actes Sud dans la collection « À petits pas ».

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.