Identification

La Déclaration des droits des Papas et La Déclaration des droits des Mamans, Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 24.06.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Talents Hauts

La Déclaration des droits des Papas et La Déclaration des droits des Mamans, mai 2016, 32 pages, 12,50 € chacun

Ecrivain(s): Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol Edition: Talents Hauts

La Déclaration des droits des Papas et La Déclaration des droits des Mamans, Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol

 

Après le grand succès de La Déclaration des droits des filles et de La Déclaration des droits des garçons, en partenariat avec Amnesty International, Elisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol reviennent avec deux albums tout aussi indispensables, joyeux et efficaces, consacrés cette fois aux Papas et aux Mamans.

Balayant les stéréotypes à grands coups d’humour et de dessins désopilants, les deux auteures réussissent à nouveau à s’adresser aux enfants et aux parents, avec une même pertinence. 15 articles viennent définir, rappeler ou faire découvrir les droits inaliénables des uns et des autres, de chacune et de chacun. Parfois les articles se recoupent, parfois pas du tout : l’important étant ici de permettre à tous de vivre pleinement sa parentalité, mais aussi toutes les facettes de sa vie, sans jugement, sans obligations. Tous ont le droit de ne pas « être parfait(e)s », de préférer une sortie entre amis à la kermesse annuelle de l’école ou à la sortie au parc, de pouvoir tout faire comme l’autre… ou pas.

 

Par ailleurs, les Mamans « n’ont pas de super-pouvoirs », « ne sont pas des mille-pattes et n’ont que 24 heures dans une journée » ; les Papas ont le droit de « n’être pas des super-héros » comme « le droit d’être très inquiets pour leurs enfants, sans se faire traiter de papas-poules » et pas forcément « d’être les seuls à faire la police », en rentrant le soir.

L’article s’accompagne d’une double page illustrant diverses situations concrètes s’y rapportant, autant de vignettes et de dialogues à la fois justes et drolatiques. Le dessin de l’illustratrice, nerveux, dynamique, attendri par l’aquarelle, fait la part belle aux personnages très expressifs, montrant tous les visages possibles des parents d’aujourd’hui : toutes les couleurs de peau, les genres et les modalités de vie se trouvent représentés. Nul politiquement correct ici mais bel et bien des focus sur le quotidien des enfants et des parents d’aujourd’hui. Et beaucoup de rires.

En lisant ces albums, d’un trait ou en ciblant un article précis, parents et enfants se reconnaissent, s’amusent et s’interrogent sur leur propre vie, sur celle des autres, sur la personnalité de chacun(e). Tant de différences, tant de similitudes mais en réalité un seul et même élément indispensable : le respect accordé à tous. À soi comme aux autres.

Albums à partir de 6 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas

 


  • Vu : 2517

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol

 

Elisabeth Brami, psychologue-psychopédagogue, écrit pour la jeunesse depuis plus de vingt ans, elle a publié à ce jour plus de 100 albums illustrés. Nombre de ses livres ont été traduits et primés, beaucoup ont remporté de grands succès.

Estelle Billon-Spagnol, après des études de droit, entre dans la police. À trente ans, elle prend un virage à 180 degrés et publie son premier album chez Talents Hauts. Elle a depuis publié une vingtaine de livres comme illustratrice, auteure, ou les deux.

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.