Identification

L'interrogatoire, Jacques Chessex (2ème recension)

Ecrit par Arnaud Genon 06.02.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Biographie, Le Livre de Poche

L’Interrogatoire, 144 pages, 5,60 € février 2013 (Poche)

Ecrivain(s): Jacques Chessex Edition: Le Livre de Poche

L'interrogatoire, Jacques Chessex (2ème recension)

Chessex vu par lui-même

 

Jacques Chessex pressentait peut-être la mort à venir en se livrant à cet examen de conscience qu’est L’Interrogatoire, texte posthume publié deux ans après la disparition de l’écrivain suisse, suite à un malaise cardiaque, et que Le Livre de Poche réédite aujourd’hui.

Chessex y entame un dialogue avec lui-même ou plutôt, avec l’Autre qui parle en lui et qui l’amène à se dire, à tout dire dans une sorte de maïeutique autobiographique dénuée de toute complaisance et de tout narcissisme.

L’auteur, à travers la trentaine d’entrées de cet interrogatoire, dresse un autoportrait où le plus intime – la sexualité, tradition toute rousseauiste – côtoie les réflexions sur l’écriture, sur la relation à Dieu, à la religion, à la mort. Ici la parole semble libérée et l’interrogateur « inquisiteur », cette voix intérieure qui le « traque », n’a pas vraiment à lever le ton pour que la plume glisse sur le papier. Les aveux faits ne sont pas arrachés, ils sont donnés, comme offerts au lecteur, avant qu’il ne soit trop tard… D’ailleurs, Chessex le note lui-même : « je me suis mis à aimer cette épreuve sans trêve. Le questionnement qui fouille mon âme, mon esprit, mon corps bientôt réduit en cendres »…

Il y a quelque chose d’émouvant dans les derniers mots d’un écrivain, dans ceux-là particulièrement qui se livrent dans un désir de transparence : « Je dis ce qui est. Je ne porte pas de masque. Je ne me farde pas ». Aucune pose. La pensée d’un sage, celui qui se considérant comme déjà mort n’a plus à se soucier des mascarades des vivants et goûte la vie à sa juste valeur : « Je n’ai pas peur de la mort. Je n’ai pas à me soucier de l’inéluctable. J’ai vécu assez d’années pour avoir fait un certain nombre de choses. J’ai pris depuis quelque temps le pli de me considérer comme déjà mort. Chaque matin, à chaque réveil, j’ai la surprise de pouvoir me dire que ce nouveau jour m’est donné de surcroît. C’est un cadeau qui n’a pas de prix ».

 

Arnaud Genon


  • Vu : 1921

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jacques Chessex

Jacques Chessex (né le 1er mars 1934 à Payerne et mort le 9 octobre 2009 à Yverdon-les-Bains) est un écrivain et peintre suisse de langue française. Il fut le seul écrivain suisse ayant reçu le prix Goncourt mais également le prix Goncourt de la poésie en 2004.

A propos du rédacteur

Arnaud Genon

Lire tous les articles d'Arnaud Genon

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : Littérature française et francophone

Genres : Littérature du "je" (autofiction, autobiographie, journaux intimes...), romans contemporains, critique littéraire, essais

Maisons d´édition : Gallimard, Stock, Flammarion, Grasset


Arnaud Genon est docteur en littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé,  Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.

Il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org