Identification

L’Intérieur de la nuit, Léonora Miano

Ecrit par Christian Massé 11.07.18 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Afrique, Roman, Pocket

L’Intérieur de la nuit, 213 pages, 6,95 €

Ecrivain(s): Léonora Miano Edition: Pocket

L’Intérieur de la nuit, Léonora Miano

 

Quelque part en Afrique, des villageois sont pris en otage par des hommes venus du Nord pour faire main basse sur le Sud. Ils s’autoproclament…les Forces du changement ! Les habitants de ce village, Eku, sont coupés du monde par nature et se méfient de Sombé, la grande ville. Les hommes partent loin, là où il y a du travail. Les filles s’y marient très tôt, enfantent et se taisent. Sauf Ayané, fille d’Aama, dite la folle, et Eké, homme bon, qui meurt jeune. Elle part étudier chez les Blancs, des années durant. Elle revient au village enterrer sa mère. Les villageois sont donc captifs, en attente de la décision des Forces du changement… qui semblent aussi attendre… C’est une veillée de morts-vivants en sursis.

Ayané se cache dans un manguier et va assister aux rituels : sacrifice d’un enfant, que les miliciens donnent en repas aux villageois, pour renouer avec les traditions ancestrales. Puis décapitation du chef du village. Les hommes du Nord décident de partir avec les jeunes garçons pour les associer à leur guerre de libération. Les filles aussi sont emmenées, pour des raisons que l’on imagine. Du haut de son manguier, Ayané observe… l’histoire de l’Afrique qui rejoue à ses pieds, ses rituels les plus ancestraux, les plus horribles.

Sans doute, elle réalise qu’il faudra des générations pour changer les choses.  En l’occurrence, le retour aux origines est douloureux. C’est une étrangère, finalement, dans son propre pays, qui en repart comme elle est venue, en pantalon et chemisier jean. Elle n’a pas cherché à s’opposer aux massacres, figée dans une prosternation collective.

C’est un roman-cauchemar qui fait voler en éclats tous les rêves de fraternité que pourraient avoir des peuples colonisés aux origines communes. La prise de conscience est un long cheminement intellectuel et politique.

Léonora Miano, auteure très prometteuse, utilise le principe de la parabole. Son roman s’apparente à un conte pour veillée mortuaire. Le rythme pour évoquer un climat de rituels impitoyables : des mélopées sans fin de la bouche même de griots qui déclament le vrai et le faux des uns et des autres, et leur poétique.

 

Extraits :

[…] Aama n’avait pas suivi son Eké dans la tombe, mais la fièvre était devenue chronique. Elle la prenait chaque année au mois de juin… Elle avait mis quinze ans à mourir.

[…] Les cases du village étaient très imparfaitement disposées en arc de cercle, face aux collines. Derrière, c’était la brousse dans laquelle nul ne s’aventurait depuis un temps lointain où huit hommes du clan y avaient disparu.

[…]Ils arrivaient et ils chantaient. Comme des criquets géants. Certains tenaient des torches. Les premiers se tenaient sur le dos des collines, immobiles, et derrière eux, on entendait ce bruit sourd qui accompagnait les tremblements.

[…] Il fallait effacer tout ce que le blanc avait laissé de mauvais : toute servilité, toute crainte du lendemain, toute ignorance. Ce n’était plus l’eau qui devait servir au nettoyage, mais le sang.

[…] Quelques bouchées suffiraient pour sceller le retour aux valeurs ancestrales, et rétablir chacun des villageois dans sa fonction de membre d’un corps indivisible.

 

Christian Massé

 


  • Vu : 512

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Léonora Miano

 

Léonora Miano, née le 12 mars 1973 à Douala (Cameroun), est une femme de lettres franco-camerounaise1 d'expression française. En 1991, elle s'est installée en France, d'abord à Valenciennes puis à Nanterre, pour étudier la littérature américaine.

 

A propos du rédacteur

Christian Massé

Lire tous les articles de Christian Massé


Rédacteur


Christian Massé, la soixantaine, vit installé en Touraine depuis 1990, après dix huit années passées à Paris. Marié, père de cinq enfants.

A publié :


Entre noir à Jean-Jaurès, éd. Denis Jeanson, 1997.
Le Drôle-au-diable, récit, éd. Le Temps des Cerises, Paris, 2001.
La mesure du temps, anthologie, éd. Denis Jeanson, 2004, épuisé.
La Loire dans tous ses ébats, nouvelle ligérienne, éd. Le Petit Pavé, Brissac, 2007.
La dernière nuit de Josepha, roman, éd; Le Temps des Cerises, 2008.
Les troubadours dans la ville, ouvrage collectif (? De la plume à la dague ?, nouvelle de CM) édité par le

La mesure du temps, anthologie, éd. Denis Jeanson, 2004, ré-édité en 2012.

Le mauvais génie, nouvelle, façon Oulipo, La comtesse de Ségur et nous, ouvrage collectif, éd. Le Jardin d'Essai.

La colère des imbéciles remplit le monde. Opuscule sur l'écrivain Georges Bernanos, à partir de son essai "Les grands cimetières sous la lune". BNF 2013.

Lettres de Lucien Gerfault à son père, roman épistolaire, éd. Antya, 2013.

Et Siroco nous était conté?Récit d'un séjour effectué en mer Méditerranée sur le vaisseau de guerre SIROCO, du 9 au 14 juin, éd. Antya,2013.

Palestine...Terre sainte, Terre souffrante.Opuscule d'une conférence tripartite organisée par la paroisse de Saint Côme en Loire en octobre 2010. Ed. Antya.

Le temps ininterrompu, anthologie, éd. Antya, 2014.

Consuelo, c'est moi, récit critique, "Lire George Sand", ouvrage collectif, éd. Le Jardin d'Essai, 2014.

Le temps numérique, anthologie (chroniques littéraires numériques), éd. Antya, 2015.

L'atelier de l'avenue du Maine, adaptation théâtrale du roman de Marguerite Audoux, "L'atelier de Marie-Claire", éd. Le Jardin d'Essai, 2015.

Le Journal retrouvé, récits auto biographiques, auto édité, 2016.

Les genêts, éd. Antya, 2017, ré édition (1ère édition: Les Lettes Libres, 1986)

La dernière nuit de Josepha, roman, éd. Antya, 2017, ré édition (1ère édition: Le Temps des cerises, 2008)

Flaure, peintre du figuratif,éd. Les Dossiers d'Aquitaine, collection Beaux livres. 2018

 

A été membre de l'Union des écrivains, pendant 15 ans.
Membre de la Société des Gens de Lettres (depuis fin décembre 2010)

- Animateur de rencontres littéraires et artistiques (Tours).

- Président de l'association Les Arts en écho !


Président de l'Association littéraire La Plume ligérienne (organise des soirées littéraires dans des lieux non institutionnels)