Identification

L’aide à l’emploi, Pierre Barrault (par Ahmed Slama)

Ecrit par Ahmed Slama 01.07.19 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Roman, Editions Louise Bottu

L’aide à l’emploi, mars 2019, 154 pages, 14 €

Ecrivain(s): Pierre Barrault Edition: Editions Louise Bottu

L’aide à l’emploi, Pierre Barrault (par Ahmed Slama)

 

Nouveau roman de Pierre Barrault, L’aide à l’emploi succède à l’excellent Clonck et ses dysfonctionnements – tous deux aux excellentes éditions Louise Bottu. On y retrouve, dans cet Aide à l’emploi, toujours cette écriture fine, sobre, nous l’avons déjà éprouvée au travers de Clonck tout construit autour de la figure du déplacement, celui des personnages et des objets ; mais ici, avec ce nouvel opus, c’est plutôt une histoire du mélange à laquelle on assiste.


L’art du mélange

Tout est mélange, tout se mélange, les gens, les sensations, les décors, la narration même ; la première personne alternant avec la troisième. Tout est fondu, ici, en un magma qui se déploie, et nous, comme Altralbur, ce personnage qui est officiellement en recherche d’emploi, ce personnage harcelé par son conseiller d’aide à l’emploi, comme lui nous sommes confondu(e)s par ce monde étrange, on le suit, confuses et confus, dans cet univers à la fois mélangé et strictement hiérarchisé.

Il y a cette manière dont la narration joue avec nous tout en se jouant de nous ; au travers de flashs successifs et qui ne sont pas sans rappeler ces sensations de déjà-vu, où l’on ignore ce que nous avons, ou pas, réellement fait.

« Je me lève lentement, péniblement, comme un vieux. Je fais mes besoins. Je fais couler mon bain. Plutôt mon café. Je suis dans mon bain. Je bois mon café. Je suis dans une boîte en verre (…). J’ai ma barbe. Je suis assis à ma table, chez quelqu’un d’autre… ».

Alors tout est à sa place, sans y être forcément, les souvenirs, les actions même ; et dans ce monde ainsi mélangé peuplé de portes ubiquistes – « Il franchit la porte et se retrouve, au même instant, non pas dans le couloir de son appartement, mais dans les toilettes d’un restaurant. (…) Après quoi, je suis de nouveau chez moi » – apparaît un certain ordre, une hiérarchie plutôt, personnifiée d’abord par ce personnage récurrent, le conseiller d’aide à l’emploi.

 

Une hiérarchie stricte

Personnage qui ne cesse de venir, revenir, interrompant la narration ou l’enclenchant, souvent, suivant à la trace cet Altralbur lui recommandant d’affecter tel ou tel comportement pour trouver un emploi, lui conseillant de s’engager dans tel ou tel métier. Mais cet ordre, il s’instaure surtout au travers de ces fragments étranges intitulés l’aide à l’emploi et qui se présentent sous la forme d’une sorte de manuel destiné aux chercheurs d’emploi et qui nous présentent, ces fragments, à chaque fois un objet ou son mode d’emploi.

« Aide à l’emploi n°9 – Statue de lapin rouge en résine

Idéale pour décorer votre intérieur ou votre extérieur.

Ne passe pas inaperçue.

Supporte des températures allant de -15° à +55°.

Nettoyage à l’eau avec une éponge ».

Un produit qui va se retrouver dans la narration même et que va rencontrer Altralbur. L’objet, la chose décrite apparaissant, par un effet miroir des plus fascinants dans le parcours d’Altralbur, qui de manière arbitraire guident sa quête d’emploi. Ces aides à l’emploi, qui donnent donc leur titre à l’ouvrage, il faut qu’il s’astreigne à les suivre, sans broncher, sous peine d’être radié (…) par « le conseiller, [son] conseiller » d’aide à l’emploi. Figure d’un monde mouvant, pas si éloigné du nôtre, et dans lequel nous errons, dans lequel nous nous dépatouillons au milieu et malgré les injonctions ubuesques et souvent contradictoires.

 

Ahmed Slama

 


  • Vu : 472

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Pierre Barrault

 

Après des études cinématographiques à Nantes, Pierre Barrault s’installe à Paris où il exerce le métier de libraire. 

"Tardigrade" (2016) a été son premier livre.

page Facebook : https://www.facebook.com/pierre.barrault.9

 

A propos du rédacteur

Ahmed Slama

 

Ahmed Slama,

Agenceur de mots littéraire : finaliste du Prix du Jeune Ecrivain Français 2015 et 2016, lauréat du prix de la revue Rue Saint-Ambroise, retrouvez son feuilleton Topologie des Clopes. Agenceur de mots journalistique au BondyBlog. Il se propose, chaque semaine, de cartographier le réseau littéraire numérique à travers sa chronique, LittéWeb, à retrouver dans La Cause Littéraire.