Identification

King Kong sur Seine, François Devenne

Ecrit par Laetitia Steinbach 12.12.12 dans La Une Livres, Les Livres, Actes Sud Junior, Recensions, Jeunesse

King Kong sur Seine, octobre 2012, 224 p. 13 €

Ecrivain(s): François Devenne Edition: Actes Sud Junior

King Kong sur Seine, François Devenne

 

L’été à Paris, quand les parents travaillent et qu’il n’y a d’autre activité que garder sa petite sœur casse-pied, les vacances peuvent rapidement devenir rasoirs. Heureusement Victor a de la ressource pour pimenter ces longs mois estivaux ! Car Victor n’est pas n’importe qui. Il est le fils de Bernard Augier, ce qui équivaut à posséder le plus amusant des sésames, car son père est Inspecteur à la Brigade Criminelle de la capitale. Et comme il n’y a jamais de baby-sitter disponible et fiable, il emmène régulièrement son rejeton le suivre sur le terrain…

Et justement, en ce mois de juillet 2011, d’étranges événements ont lieu dans divers musées de la ville : un singe anthropomorphe se prend pour un amateur d’art éclairé et tente de dérober des objets d’art africains, aidé par une petite fille noire de huit ans. L’enquête, qui semble de prime abord relever de la farce, échoue entre les mains réticentes et incrédules d’Augier car le voleur ne se contente pas de voler, il tue ! En effet, deux personnes décèdent au cours d’une altercation dans les salles du Louvre. Deux personnes qui sont mortes de… peur, foudroyées net par le faciès révulsant de l’homme déguisé en singe de manière si réaliste. Ou alors, théorie soutenue par Victor, ne s’agirait-il pas plutôt d’un singe déguisé en homme ? Les hypothèses se bousculent face à ce qui se rapproche d’un canular de bien mauvais goût, d’autant que la presse a eu vent de l’affaire « King Kong sur Seine ».

« Une appréhension saisit Augier à la vue du grand singe tant cet animal paraît vrai. Sa démarche balourde, sa haute taille, le balancement de ses bras puissants sont étonnants de réalisme. Quelle idée curieuse de se déguiser en singe et d’imiter sa démarche pour se glisser dans le Louvre à minuit ! (…) Un détail inquiète Augier, un détail troublant : la force avec laquelle l’homme singe projette une grande statue en fer ».

Accompagné de notre tandem de choc, le lecteur fait la « Brigade Buissonnière » et mène l’enquête dans les milieux scientifiques et ethnologiques des différents musées parisiens. Il traverse le Louvre, visite les réserves du Musée de l’Homme, observe les fossiles de la Galerie de l’Evolution et découvre la section béninoise du Musée Branly. Puis, avec l’aide d’un ami spécialisé dans les mythes d’Afrique de l’Ouest, il rencontre les grands singes du royaume disparu du Dahomey. Et c’est là, qu’éberlué, le lecteur et la famille Augier se retrouvent nez à nez avec Adjoua, la jeune maîtresse de Bobo, unique survivant d’une espèce de primates gigantesque et particulièrement intelligente. Le duo vit dans les égouts et menace de réduire Paris à feu et à sang si l’on ne leur remet pas immédiatement la statue du roi Gléglé, exposée au Musée du Quai Branly.

Quels sont donc les véritables motifs de ces deux originaux-là ? Agiraient-ils pour le compte de trafiquants d’art internationaux ? Pour une secte religieuse obscure ? Victor et son père mènent tambour battant une enquête des plus loufoques.

King Kong sur Seine de François Devenne se veut plus roman d’aventures que roman policier. Et assurément il l’est, puisque la résolution de l’intrigue n’est que le prétexte à de nombreux rebondissements plus ou moins épiques : enlèvement musclé de Victor par Bobo, escalade de façades d’immeubles, effraction de caserne de gendarmerie, vol de scooter piloté par le singe dans la circulation parisienne, sans compter une longue course poursuite en hors-bord sur le canal Saint-Martin. Hors-bord conduit par une fillette de huit ans qui sème le… GIGN, pas moins ! On n’est plus à une invraisemblance près, d’autant qu’elles font souvent sourire tant elles sont exagérées et semblent relever du gag de bande-dessinée.

Le jeune lecteur pourra cependant être dérouté par un texte entièrement rédigé au présent d’énonciation, un peu artificiel parfois, et par le choix d’un point de vue trop souvent changeant.

Néanmoins les péripéties se succèdent sans temps mort et les interludes familiaux autour de la table des Augier rappellent avec humour les hauts et les bas de la vie quotidienne d’un adolescent Lambda. Quant aux séquences muséales, elles sont vivantes, colorées, très documentées et donnent envie de se fendre d’une petite visite gourmande en ces lieux.

 

Un roman pour les aventuriers à partir de 12 ans.

 

Laetitia Steinbach

 


  • Vu : 2418

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

François Devenne

 

François Devenne a vécu au Kenya pendant une dizaine d’années. Il est désormais installé dans le sud de la France. De cet auteur, Actes Sud a notamment publié le très remarqué Trois rêves au mont Mérou (2003), ainsi que La Traversée des contes (2006) et La Nuit d’ivoire (2011).

 

A propos du rédacteur

Laetitia Steinbach

Tous les articles de Laetitia Steinbach


Rédactrice

 

Laetitia Steinbach est professeur de lettres modernes dans le secondaire. Elle s’intéresse particulièrement aux albums et romans graphiques et à la littérature de jeunesse contemporaine. Elle travaille actuellement à la rédaction d’une thèse portant sur l’homosexualité dans le roman pour adolescents et l’édition jeunesse.