Identification

Je vous écris dans le noir, Jean-Luc Seigle

Ecrit par Pauline Fouillet 12.05.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Flammarion

Je vous écris dans le noir, janvier 2015, 230 pages, 18 €

Ecrivain(s): Jean-Luc Seigle Edition: Flammarion

Je vous écris dans le noir, Jean-Luc Seigle

 

Comme toujours chez Flammarion, les romans sont hypnotiques, poétiques, originaux, psychologiquement forts et entraînants. Jean-Luc Seigle signe ici une biographie que certains jugeront sans doute dérangeante, peut-être même incompréhensible. Comment peut-on prendre le parti d’une femme meurtrière, qui a avoué tuer avec préméditation et qui, comme charge accablante, s’est fait tondre à la libération ? C’est un roman à contre-courant, qui remet en question la vision que nous pouvons avoir des « coupables ». A travers la vie de Pauline Dubuisson, l’auteur nous met face à notre comportement irresponsable de réceptacle de vérité public, envers laquelle nous n’éprouvons ni doute, ni questionnement.

En l’espèce, nous rencontrons une femme qui s’auto-dissèque. Dans une recherche d’honnêteté envers l’homme qu’elle aime mais aussi (et peut-être surtout) envers elle-même, elle explique et décortique sa vie et les événements qui ont fait d’elle cette meurtrière, cette femme pour qui personne ne semble avoir eu ni pitié, ni compassion. Lors de son procès, les juges sont implacables. L’avocat général encore plus d’autant qu’il insiste sur sa tonte publique en 1945, sans en rechercher les causes :

« c’est une fouille à corps ouvert, une dépossession totale de mon passé le plus intime dans lequel on ne cherchait ni les beautés de mon existence, ni les merveilles, ni les vertus, ni les idéaux, ni l’amour, ni la sincérité, ni le bien, rien qui aurait pu faire apparaître la présence d’une humanité en moi ».

Pourtant, sous la plume aiguisée de J-L Seigle, la « dure garce », « la pute à boches » devient une femme. Une femme victime de la bêtise humaine, d’un père froid et impitoyable, de l’Histoire. Pauline Dubuisson devient alors compréhensible. A tel point que son geste fou nous est acceptable. Nous la comprenons, nous raisonnons en elle, nous devenons « elle ». Durant ce terrible procès, chacun la souhaite morte. Et elle mourra. Mais pas comme nous nous y attendons. Et c’est là pour elle le début de sa fin. La fin d’une vie qui n’aura jamais été véritablement heureuse, la fin surtout de l’espoir d’une vie.

Véritable ouverture sur un sujet face auquel nous avons des œillères, Je vous écris dans le noir est une écriture atypique, franche, splendide. Une entrée dans un monde nouveau. Un voyage à travers nos propres chemins de pensées. Une croisière en terre littéraire et en mots assurés et assumés.

 

Pauline Fouillet

 


  • Vu : 1867

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jean-Luc Seigle

 

Jean-Luc Seigle, né dans le Puy de Dôme, près de Clermont-Ferrand, est un auteur et scénariste français pour la télévision, le théâtre et le cinéma et dramaturge (auteur de sept pièces de théâtre, dont Excusez-moi pour la poussière). Il a été élevé par un grand-père paysan, ancien soldat de 14 devenu ouvrier chez Michelin et une grand-mère communiste qui lui a donné le goût des livres.

Bibliographie : La nuit dépeuplée, Plon 2001. Le sacre de l’enfant mort, Plon 2003. Laura ou Le secret des 22 lames, Michel Lafon 2006. En vieillissant les hommes pleurent (GrandPrix RTL-Lire), Flammarion 2012. Je vous écris dans le noir, Flammarion, 2014. Le cheval Péguy, éd. PG de Roux, 2014.

 

A propos du rédacteur

Pauline Fouillet

 

Rédactrice

 

Je suis née le 27 avril 1988 à Ruffec (Charente). Après un master de droit dont une année effectuée en Italie, je reprends ma véritable passion, la littérature. Je deviens alors libraire dans une librairie indépendante et chroniqueuse pour divers magasines littéraires. Je parle et lis couramment l'italien et découvre ainsi leur littérature en langue originale.