Identification

J'ai décidé, Isabelle Rossignol

Ecrit par Laetitia Steinbach 17.10.12 dans La Une Livres, Recensions, Les Livres, Jeunesse, Roman, Flammarion

J’ai décidé, Flammarion, collection Tribal, 11 avril 2012, 224 p. 10,50 €

Ecrivain(s): Isabelle Rossignol Edition: Flammarion

J'ai décidé, Isabelle Rossignol

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve, dans une barre d’immeubles glauque. Sa mère fait des ménages dans une maison de retraite et s’abrutit devant des séries télévisées et un plat surgelé. Son père est routier international, autant dire qu’il est absent. La vie s’écoule, morne et vide, dans un bahut forcément « pourri », trop rarement égayée par des soirées Coca avec sa voisine black, la Grosse Lulu, qui ne fréquente que l’ANPE et l’église.

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve, son avenir – et même son présent – ressemblent à un point d’interrogation. Elle se sent si nulle, si « bidon », si inutile, que depuis deux semaines elle ne bouge plus. Elle avance les yeux fermés, tournée vers son propre néant. L’esprit vide. Ou l’esprit plein. Mais plein de quoi ? Elle se le demande à chaque instant. Même son professeur de français, Madame Laugier, remarque qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve et elle est enceinte. De Ludo, le fils du patron de son père qu’elle n’a vu qu’une fois. Avec lequel elle n’a plus aucun contact depuis cette unique fois ; avec lequel elle n’a pas mis de préservatif, parce qu’elle ne savait pas comment, parce qu’elle ne voulait pas passer pour une oie blanche, parce que de toute façon, elle ne s’en souvient pas, parce qu’au fond ça n’en valait pas la peine.

Mais voilà, Cynthia a 17 ans et elle est enceinte. Et il va bien falloir faire un choix. Avorter ? Et flirter avec le Diable, comme le lui crache Lulu ? Déjà qu’elle a fait la « pute », si en plus elle se débarrasse du bébé, là, c’est la guerre :

« – En tout cas, je t’ai prévenue : t’as déjà été dans le péché en couchant avec ce type alors si tu gardes pas ce que Dieu t’a donné… »

Alors quoi, le garder, pour ressembler à toutes ces filles paumées, seules avec leur marmaille, qui vivent des allocations, avec rien d’autre que le néant et le gris au fond des yeux ?

Lentement, Cynthia sort de sa léthargie et va affronter son destin, accompagnée de femmes qui ont décidé que l’avenir borné et rectiligne des jeunes de la Courneuve n’était pas une fatalité. Soutenue par une de ses camarades, Fatima, qui n’a qu’un seul mot à la bouche, « Liberté, Toujours, Ailleurs ! », elle se rend au local de l’association Elles, Rebelles, avatar de Ni putes, ni soumises. Epaulée par son professeur de français, Madame Laugier, elle découvre Simone de Beauvoir et le Planning Familial. De fil en aiguille, Cynthia prend conscience de sa valeur et de ses valeurs ; elle apprend que son corps lui appartient et que l’esclavage dans lequel le maintiennent les hommes est obsolète, dangereux et injustifiable.

Parce qu’à dix-sept ans, on n’a pas le droit d’abdiquer :

« Hier encore, j’ai vu le titre d’un magazine : “j’ai seize ans et j’élève mon enfant !”. Comme si on voulait que le monde de demain soit cela : un monde d’adolescentes déjà mères et renonçant à leur jeunesse. (…) Mais ce que je vois vraiment, moi, c’est une montagne. Une montagne que je devrais grimper. Parce qu’en haut, sûrement, il y a mon avenir ».

Isabelle Rossignol, dans une langue très oralisée et accrocheuse, traite avec pudeur un sujet rarement abordé en littérature jeunesse : celui de la grossesse non désirée et de l’IVG. Celui aussi, partant de là, de la question du choix et des solutions qui s’offrent à elle, et à n’importe quelle jeune femme dans sa situation. Entre la peur du regard des autres, la crainte du rejet des parents, entre la naïveté et l’argumentaire religieux ou la résolution plus risquée de l’indépendance, Cynthia décide, elle-même.

Si l’auteur n’évite pas le didactisme (nous est proposé le modus operandi de la pilule du lendemain et l’historique complet – merci Castor ! – de la lutte pour la légalisation de l’avortement) et le paternalisme (« on a le droit de dire non aux garçons, il faut mettre un préservatif… »), le récit est néanmoins fortement ancré dans la réalité et porteur d’espoir. En tout cas, il est très révélateur d’un univers dont on parle peu, celui des 12000 adolescentes qui se retrouvent chaque année enceintes sans l’avoir voulu et qui une fois sur deux seulement ont recours à l’avortement faute d’informations.

J’ai décidé est un livre important pour tous ceux qui s’interrogent sur la sexualité, sur la première fois ; pour ceux qui vivent des drames et qui ignorent si des portes de sortie optimistes existent.

 

A partir de 14 ans

Fortement recommandé pour les CDI.

 

Laetitia Steinbach


  • Vu : 3252

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Isabelle Rossignol

 

Isabelle Rossignol vit à Paris. Elle est formatrice et animatrice d’ateliers d’écriture par e-mail pour la société Aleph écriture. Elle réalise également des documentaires pour France Culture. Depuis huit ans, elle publie alternativement des ouvrages pour la jeunesse (essentiellement à L’Ecole des Loisirs) et pour les adultes. Citons notamment Je ne suis pas comme toi (L’Ecole des loisirs, coll. Neuf, avril 2006) et F comme garçon (L’Ecole des loisirs, coll. Medium, décembre 2006).

 

A propos du rédacteur

Laetitia Steinbach

Tous les articles de Laetitia Steinbach


Rédactrice

 

Laetitia Steinbach est professeur de lettres modernes dans le secondaire. Elle s’intéresse particulièrement aux albums et romans graphiques et à la littérature de jeunesse contemporaine. Elle travaille actuellement à la rédaction d’une thèse portant sur l’homosexualité dans le roman pour adolescents et l’édition jeunesse.