Identification

Hérésies glorieuses, Lisa McInerney

Ecrit par Valérie Debieux 30.08.17 dans La Une Livres, Les Livres, La rentrée littéraire, Critiques, Joelle Losfeld, Iles britanniques, Roman

Hérésies glorieuses, août 2017, trad. anglais Catherine Richard-Mas, 464 pages, 23,50 €

Ecrivain(s): Lisa McInerney Edition: Joelle Losfeld

Hérésies glorieuses, Lisa McInerney

 

Cork, troisième ville d’Irlande, capitale administrative et économique du Comté éponyme, un peu plus de neuf cents pubs, pour plus de cent-vingt mille âmes avec environ cent jours de brouillard par an. Climat océanique et River Lee obligent. Au sein de ce décor évoluent plusieurs acteurs, chacun avec leur pedigree, chacun avec leur rôle.

Il y a le jeune Ryan, quinze ans ; sa mère est morte alors qu’il n’avait que onze ans ; son père, lui est toujours là, enfin toujours vivant, un alcoolique, « une épave » dont Ryan est l’aîné des enfants.

Il y a aussi Jimmy, un « enfant du péché, […], conçu dans le péché puis marque du péché, qui avait poussé comme tous les vilains secrets jusqu’au jour où plus personne ne put fermer les yeux sur la bosse qui déformait la robe de sa mère. […] En culottes courtes, il était le roi de sa rue ; en T-shirt Iron Maiden il était revendeur en chef de tout le bassin versant. Il avait vendu des clopes, de la dope et des canettes de blonde, puis de l’héroïne, des femmes et des munitions ».

Il y a aussi la mère de Jimmy, Maureen ; elle vient de tuer un homme. Un malheureux concours de circonstances :

« Putain, mais qu’est-ce que tu lui as fait ? demanda Jimmy à Maureen qui, assise à la table de la cuisine, faisait des grimaces à sa cigarette. C’était une petite bonne femme revêche. Manquant lui aussi de hauteur, Jimmy s’était résolu à compenser en largeur pour acquérir la stature qu’exigeait sa profession. […] Maureen, elle, était sèche comme un coup de trique, avec un regard tout aussi pointu. Ils ne se ressemblaient pas.

“Je lui ai mis une beigne avec la Sainte Caillasse, dit-elle. Je voulais pas lui laisser l’avantage des fois que ça soit le père Noël.

– Quelle Sainte Caillasse ?”

D’un geste, elle désigna l’évier.

Pour un seul chef-d’œuvre de la Renaissance se fabriquent des millions de bibelots ringards bricolés au pied des tas d’ordures, or même dans cette catégorie celui-là était hideux. Un caillou plat grand comme la main, peint en doré et monté sur bois vernis avec, imprimée sur une face, une représentation aux vives couleurs celtiques de la Vierge Marie tenant un Petit Jésus joufflu, l’autre étant barbouillée et engluée des matières sanguinolentes du mort étendu sur le carrelage de la cuisine ».

Il y en a encore d’autres personnages, mais il y a aussi… l’Eglise. « […] L’Eglise veut exercer un pouvoir sur tout, sur tous les vivants. L’Eglise a un idéal et, pour l’atteindre, elle broiera tout sur son passage. L’Eglise a besoin de ses dévots aveugles. Votre mère, la mienne, ces gens en train de gonfler l’ego du Père Fiddler, là-bas dedans, ils ne demandent que ça. On leur a attribué une catégorie, ils s’y cramponnent. L’Eglise crée ses pécheurs pour avoir quelque chose à sauver. […] ».

Lisa McInerney offre au lecteur une très belle fresque irlandaise, incluant une vision critique et caustique de la vie sociale avec ses teintes héritées du temps jadis, le tout avec humour, raffinement et intelligence. À découvrir, au coin d’un feu, en compagnie d’une Murphy’s ou d’une Beamish. Enfin, un immense bravo à la traductrice, Catherine Richard-Mas ! Son travail mérite d’être salué : Sláinte !

 

Valérie Debieux

 


  • Vu : 765

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Lisa McInerney

 

Lisa McInerney, née en 1981 en Irlande, est l’auteure du roman Hérésies glorieuses, publié en anglais en 2015, récompensé en 2016 par le prix Desmond Eliott et le prix Baileys, et sélectionné parmi les 10 meilleurs romans noirs de l’année par le New-York Times Book Review. Une adaptation télévisuelle est prévue.

 

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com