Gustave Dupin

Identification

Gustave Dupin

 

Peintre et écrivain, Gustave Dupin, après la mort de son fils, tué au début de la guerre de 1914, devient un pacifiste intégral et entre en contact avec Romain Rolland. Son premier ouvrage, La Guerre infernale, où s’exprime une conscience chrétienne qui l’amène à critiquer l’Eglise et sa hiérarchie qui cautionnent la propagande gouvernementale, est publié en 1916 aux Éditions Demain à Genève. Il est l’un des fondateurs de la Société d’études pour la recherche des responsabilités de la guerre. En 1918, il fonde La Plèbe, avec Jean de Saint-Prix et Marcel Martinet, et collabore  entre autres à La Vie ouvrière, à L’École émancipée et au Semeur. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages – sous le pseudonyme parfois d’Ermenonville – dont Le Collier de Bellone, un roman Les Robinsons de la paix (1921), Considérations sur les responsabilités (1914), Traits et portraits (1922), Le Règne de la Bête, Conférence sur les responsabilités (1925), Les Chroniques d’Ermenonville (1927), ainsi que d’ouvrages sur Raymond Poincaré : Réponse à Poincaré, Poincaré et ses Souvenirs Politiques (1926), M. Poincaré et la guerre de 1914 (1931).

http://www.pierrejeanjouve.org/Jouve-Dictionnaire/Jouve-D/Jouve-Dictionnaire-Du-Gustave_Dupin.html