Identification

Gary tout seul, Sophie Simon

Ecrit par David Campisi 05.05.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Jean-Claude Lattès

Gary tout seul, avril 2014, 350 pages, 18 €

Ecrivain(s): Sophie Simon Edition: Jean-Claude Lattès

Gary tout seul, Sophie Simon

 

Who are you, Gary Morrow ?

Le rêve américain éprouvé par les américains ; Gary tout seul, c’est toute la désillusion d’un inconscient collectif incarné par un kaléidoscope de personnages aux yeux brillants. Broyés, détruits, fracassés par cette way of life qui ne mène à rien, ils foncent, tous ces personnages candides, ils foncent le nez dans le guidon, direction la falaise qui va les déchiqueter.

Ils passent de Cleveland à New-York City comme on « monterait à Paris », pour vivre la grande vie dans la Big Apple, monter dans ce train qui t’emmène au bout du monde ; eux-aussi aspirent à tourner avec lui, ce monde de fous qui ne laisse aucune chance à ceux qui veulent en contourner les règles et les codes, ils espèrent et attendent tout de l’American Dream qui ne va nulle part. Gary, John, Brad, Tracy, rentrez chez-vous : New-York vous tue.

Mal traduit, Gary tout seul ne passe pas le test de la digestion de la littérature américaine par la langue française et sa tradition littéraire classique : non, tout n’est pas traduit, tout n’est pas retranscrit dans cet ouvrage ; si on a les mots, il nous manque les ambiances. Toutes les œuvres américaines n’ont pas vocation à devenir des monuments une fois traduits, car l’American way of life ne se vit et ne s’éprouve que par cette langue et ces tics de langage qui n’existent nulle part ailleurs. C’est pâteux et maladroit, et cela mériterait certainement une lecture en version originale.

Et alors ?

Cela n’empêche pas Sophie Simon de nous transmettre l’essentiel, c’est-à-dire une critique un peu acerbe d’un système qui produit des engeances et des modèles qu’on veut suivre et imiter dans ce pays où tout est possible, où les infinis n’ont aucune limite, où les rêves sont légitimes, où on te laisse sauter dans le vide et t’écraser au sol et où on te regarde baigner dans ta propre mort. Un système artificiel auquel il faut consentir, un système cristallisé par une engeance plus grande encore, un idéal plus puissant : New-York.

C’est elle, c’est New-York le véritable personnage, New-York et sa petite voisine ridicule, Cleveland, d’où les rêves fleurissent et se tournent en direction de l’est, là où la réussite s’érige vers le ciel et te regarde de haut. Gary tout seul nous raconte ces histoires qui partent du bitume et essaient de s’élever vers les nuages de verre qui toisent le monde, là-haut, au sommet de New-York City, au sommet du monde, là où tu n’iras jamais, Gary, là où tu ne peux monter, Gary, ce monde est fait de requins aux dents comme des poignards et tu es un poisson rouge qui tourne en rond dans un bocal trop grand. Gary, tu es tout seul dans New-York. Ce monde n’est pas fait pour toi, jamais tu ne seras un as de la finance dans la salle de marché, on te veut à la comptabilité, là où tu excelles mais là où tu es misérable, là où personne ne te regarde. Dans ces galeries d’art où se côtoient les journalistes deVanity Fair et d’Art Magazine, tu es ringard, Gary. Ta femme te refuse ton propre nom parce que lesMorrow n’existent pas. C’est elle, l’artiste : tu n’es rien dans ce monde. Oublie les grandes baies vitrées qui surplombent Lexington Avenue, tes fourberies ne sont pas à la hauteur des hommes qui se sont verticalisés dans cette cité, dilués dans les tours. New-York ne t’a pas assimilé : la grosse pomme a un prix. On croit la croquer, mais c’est elle qui te bouffe.

 

David Campisi

 


  • Vu : 2390

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Sophie Simon

 

Sophie Simon est l’auteur d’un recueil de nouvelles, American Clichés, chaleureusement accueilli par la critique. Gary tout seul, son premier roman, poursuit l’exploration de son pays de littérature, les États-Unis.

 

A propos du rédacteur

David Campisi

 

Lire tous les articles de David Campisi

 

David Campisi : vit en Suisse,

Passionné de marketing, de littérature, de philosophie et de politique.