Identification

Fictions (anthologie) 11, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola 28.01.17 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Fictions (anthologie) 11, par Matthieu Gosztola

Tremblement de l’os

Le livre s’essouffle avec la lampe

 

Les loups vont et viennent

Dehors et dedans

 

*

 

Sur mon tombeau profane

L’ornement simple

À la Toussaint

 

Un seul de tes baisers

*

 

Un fruit séché tombe de l’arbre

 

Abeilles et guêpes

Soudain s’en mêlent

 

*

 

Après-matin

: Oubli de l’aube

 

*

 

Électre murmurait

Je me souviens en pleurant

 

Je me souviens, en pleurant

 

*

 

La fleur couleur de nuit

Tend ses lèvres réticentes

À une vie d’intérieur

 

Claquement de ciseaux

(Couleur du cuivre)

 

*

 

Il reconnaît dans l’ivresse

De la flamme

 

Sa part de doute

Définitif

 

Le papillon

 

*

 

Ses doigts effleurent la guitare

Provoquent la vibration

 

Son regard fixé dans le futur

De son geste

 

Un son échappé des grands lacs

Et de leur harmonie

 

Amarjarkhal chante pour son père

 

*

 

Chanceux est le caméléon

Qui peut sans en mourir

 

Comprendre le ciel

En devenant pareil

 

*

 

Dans la loge

Elle regarde au loin

 

Ce qu’elle voit

Ce n’est pas l’infini

Mais la tapisserie du musée

 

Je lui apprendrai

À elle qui m’a appris l’émotion pure

Je lui apprendrai

À crier du plaisir d’être mort

 

*

 

Chrysothémis n’est qu’une voix

 

Elle court

Sa bouche posée contre la mienne

 

*

 

L’écriture

 

: Elle fuit

Et recueille

 

Dans les êtres

Qu’elle traverse

 

Le

Vent

 

Elle le recueille

 

Pour le transformer

En beaux silences

 

*

 

Il y a un moment

Où le malade n’a plus la force

De crier

 

Il entrevoit alors

L’indifférence de son remède

 

Et se cache les yeux

Avec des souvenirs incertains

 

*

 

J’ai pénétré le bois

Porteur d’un seau

 

J’ai lavé la lune

Avec le sang fané

D’une ombre éphémère

 

J’ai frappé le ciel accueillant

Avec un épieu

Fait de pluie et de mots

 

Et je me suis égaré

Dans le regard d’un lièvre

 

*

 

Lumière pudique

Couverture froissée

 

Corps qui se cherchent

Se trouvent

Puis se perdent

 

*

 

Chaque lundi

Le vieux peintre fait poser nue

Une jeune fille du village

(Les parents sont d’accord)

 

Mais elle ne suffit pas

À remplir la page

 

Vers midi

C’est toujours la même chose

 

Le vieux est pris de malaise

Ouvre la fenêtre

Et la jeune fille s’envole

 

Sitôt rentrée à la maison

Elle s’empresse de noyer

Son sexe

Barbouillé de fusain

Dans la baignoire

 

*

 

À l’automne

Je crèverai d’amour

 

On me trouvera accroupi

En penseur qui doute

Le front gracieusement posé

Sur un tapis de larves

 

*

 

Un enfant

Casse le vent bleuté

Avec ses mains

 

(On lui a retiré

Le langage)

 

*

 

Jardin grec

Au jardinier introuvable (disparu ?)

 

La glycine qui dort sur le mur blanc

Et le souffle mystérieux

 

Du puits

 

*

 

Quelques gouttes d’écume

 

Tulipe nue

Sous ses pétales de rose

 

 

Ces poèmes ont été insérés, sous une forme très différente, dans Sur la musicalité du vide (2 volumes parus en 2001 et 2003). Les ouvrages sont toujours disponibles auprès des libraires, ou en passant commande directement chez l’éditeur. Consulter son catalogue ici. Le suivre .

  • Vu : 1430

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Matthieu Gosztola

Lire tous les textes et articles de Matthieu Gosztola

 

Rédacteur

Membre du comité de rédaction

 

Docteur en littérature française, Matthieu Gosztola a obtenu en 2007 le Prix des découvreurs. Une vingtaine d’ouvrages parus, parmi lesquels Débris de tuer, Rwanda, 1994 (Atelier de l’agneau), Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin (Éditions de l’Atlantique), Matière à respirer (Création et Recherche). Ces ouvrages sont des recueils de poèmes, des ensembles d’aphorismes, des proses, des essais. Par ailleurs, il a publié des articles et critiques dans les revues et sites Internet suivants : Acta fabula, CCP (Cahier Critique de Poésie), Europe, Histoires Littéraires, L’Étoile-Absinthe, La Cause littéraire, La Licorne, La Main millénaire, La Vie littéraire, Les Nouveaux Cahiers de la Comédie-Française, Poezibao, Recours au poème, remue.net, Terre à Ciel, Tutti magazine.

Pianiste de formation, photographe de l’infime, universitaire, spécialiste de la fin-de-siècle, il participe à des colloques internationaux et donne des lectures de poèmes en France et à l’étranger.

Site Internet : http://www.matthieugosztola.com