Identification

Fictions (anthologie) 1, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola 03.11.16 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis, Création poétique

Fictions (anthologie) 1, par Matthieu Gosztola

 

L’adolescente surprend

Son rouge à lèvres

Sur une autre

 

*

 

Il n’y a jamais assez de tendresse

Pour un homme

Rongé par l’idée du dernier voyage

 

*

Le soulèvement des bulbes

Contre la dureté du langage

 

*

 

L’ombre fait fuir

Le papillon de nuit,

Qui ne se reconnaît pas

Dans ce cache

 

*

 

Fragilité de l’instant

 

Un verre de cristal

Un chaudron de cuivre

 

*

 

C’est le printemps

 

La jeune fille

Interrompt sa marche

 

L’instant

D’une fleur

 

*

 

Afrique

 

Coups de machette

Sur la tête d’un enfant

 

Maladie de l’âme

 

*

 

Ménades Thyades musiciens

Portent le thyrse

 

Dansent frénétiquement

Sous un ciel

Sans lune

 

Jouent avec l’ombre paternelle

Puis se dissipent

Dans l’air subtil

 

Comme des esprits, comme des enfants

 

*

 

Des raisins oubliés

Sur une table

 

L’ombre

D’un grand peuplier

 

Tous sont

 

Pour voir mourir

Le poème

 

*

 

L’odeur du conifère

Sous son écorce

 

Fine pluie

 

*

 

Elle dit :

 

« La tâche d’encre

Sur ma robe

 

Gran

Dira

 

Pendant

Les minutes

 

Qui suivront

Ton baiser »

 

*

 

Il ne pourra jamais

Dire :

 

« Je soumets les montagnes

Au jugement du ruisseau »

 

*

 

En avalant ce cachet

Interdit

 

Tu te dis que

Les oiseaux les trains les prairies

Que tout recommencera

 

(Tu me dis)

 

*

 

Il souffle son âme

Dans le corps

De la clarinette

 

S’essuie la bouche

D’un revers de main

 

Reprend

Depuis le début

 

*

 

Elle est belle

À en vivre

 

Chaque jour

Elle m’apporte l’envie

 

Sur sa robe

Sur la chaise

 

L’empreinte

De mes doigts

 

*

 

Sa main posée

Sur le rebord de la fenêtre

 

Au loin

Une douleur aiguë

 

Dans un

Lit

 

Un lit

Bleu

 

*

 

Tu ne marches pas

 

Tu glisses

Sur l’eau

De mes sens

 

Provoquant

Par le seul balancement

De tes hanches

 

Des remous

 

*

 

Je crois surprendre une éphélide

Dans les replis de ta peau

 

(Ce ne sont que nos corps)

 

*

 

Les jonquilles fleurissent

Je suis l’enfant

 

*

 

Plaine liquide

Encombrée d’herbes folles

 

Leurs têtes

À chevelure brun-rouge

 

Une demoiselle bleue immobile

Et les rides profondes de l’eau

 

*

 

– Quoi de neuf aujourd’hui ?

 

– Un pigeon écrasé

Et ses plumes

 

Sont des aveux

De la douceur

 

Matthieu Gosztola

 

Ces poèmes ont été insérés, sous une forme très différente, dans Sur la musicalité du vide (2 volumes parus en 2001 et 2003). Les ouvrages sont toujours disponibles auprès des libraires, ou en passant commande directement chez l’éditeur. Consulter son catalogue ici. Le suivre .

  • Vu : 2696

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Matthieu Gosztola

Lire tous les textes et articles de Matthieu Gosztola

 

Rédacteur

Membre du comité de rédaction

 

Docteur en littérature française, Matthieu Gosztola a obtenu en 2007 le Prix des découvreurs. Une vingtaine d’ouvrages parus, parmi lesquels Débris de tuer, Rwanda, 1994 (Atelier de l’agneau), Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin (Éditions de l’Atlantique), Matière à respirer (Création et Recherche). Ces ouvrages sont des recueils de poèmes, des ensembles d’aphorismes, des proses, des essais. Par ailleurs, il a publié des articles et critiques dans les revues et sites Internet suivants : Acta fabula, CCP (Cahier Critique de Poésie), Europe, Histoires Littéraires, L’Étoile-Absinthe, La Cause littéraire, La Licorne, La Main millénaire, La Vie littéraire, Les Nouveaux Cahiers de la Comédie-Française, Poezibao, Recours au poème, remue.net, Terre à Ciel, Tutti magazine.

Pianiste de formation, photographe de l’infime, universitaire, spécialiste de la fin-de-siècle, il participe à des colloques internationaux et donne des lectures de poèmes en France et à l’étranger.

Site Internet : http://www.matthieugosztola.com