Identification

Enjoy, Solange Bied-Charreton

Ecrit par Yann Suty 19.03.12 dans Recensions, La Une Livres, Les Livres, Roman, Stock

Enjoy, 2012, 240 pages, 18,50 €

Ecrivain(s): Solange Bied-Charreton Edition: Stock

Enjoy, Solange Bied-Charreton

« Tout était mort, seul l’écran était la vie ».

Charles a 24 ans et vit dans son temps. Et même plus que ça. Il est vraiment à la page parce qu’il a un compte ShowYou, le réseau social, cousin proche de Facebook, Twitter et autres.

« Tout le monde est sur ShowYou, sauf les gens qui ne sont pas dans le coup, soit la moitié de la population ».

Mais a-t-il vraiment envie d’y être ou n’y est-il pas un peu obligé ? Il y a en effet une espèce de pression sociale qui oblige à s’inscrire sur le site (« J’en étais ou, socialement, j’en serais décédé ») et ensuite à poster chaque semaine au moins une vidéo sous peine de voir son compte être désactivé. Il devient dépendant et assujetti.

« Bien qu’il ne s’agisse que de poster des photos et des vidéos, de regarder celles des autres et d’y inscrire des commentaires, ShowYou me demanda une disponibilité exponentielle. A peine arrivé chez moi, j’allumais l’ordinateur, je dînais devant, j’y restais jusqu’à tomber de sommeil. Le week-end, j’y passais parfois des après-midis entiers ».

Finalement, cette vie sur ShowYou devient plus importante que la vie réelle. Quand il emménage dans un nouvel appartement, que lui a légué sa marraine décédée, dans le quartier de Passy à Paris, Charles passe beaucoup plus de temps à mettre en ligne des photos et des vidéos de son installation qu’à arranger son appartement lui-même.

Un jour, il fait la rencontre d’Anne-Laure (dans la vraie vie, pas sur ShowYou) qui, à la grande stupeur de Charles, n’a pas de compte sur son site fétiche.

« Je restais pantois devant l’improbable : Anne-Laure Bagnolet, vingt-deux ans, parisienne, n’était pas inscrite sur ShowYou ? Je n’en croyais pas mes yeux. Mes yeux qui ne voyaient rien en dehors de l’écran, l’avaient vue, pourtant. Pourquoi cette éviction suicidaire ? Pourquoi ne pas vouloir exister sur internet ? Comment assumait-elle au quotidien les railleries ou la mise à l’écart dans sa vie sociale, à la fac, au sein de son groupe de musique ? Avait-elle été exclue pour cause de vidéo non postée ? Le règlement était strict mais personne ne jouait avec le feu. Mes yeux, qui ne voyaient rien, avaient rencontré ceux d’une fille qui n’existait pas ».

Les inscrits sur ShowYou ne comprennent pas comment on ne peut pas l’être… On peut être fait de chair et de sang, avoir des amis, une famille, rire, aimer, s’amuser, mais ne pas avoir un compte ShowYou fait que vous n’existez pas vraiment. Ce serait donc passer derrière l’écran qui donnerait de la réalité à votre existence ?

Le réseau social est, sous la plume de Solange Bied-Charreton, une espèce de secte et qui se comporte comme telle. Ses adhérents doivent porter la bonne parole et ils sont soumis à ses diktats, ses impératifs, ses contraintes. Une fois que vous êtes entrés, vous ne serez plus libres de vivre comme vous le voulez.

Rien d’autre n’existe en dehors de l’écran, mais il exige aussi qu’on le nourrisse, de tout et n’importe quoi. L’important est que la machine tourne, peu importe ce qu’elle dit, du moment qu’elle parle et qu’elle continue de parler. Par exemple, Charles sait que ses vidéos de son installation n’ont pas grand intérêt, mais il les multiplie quand même.

Enjoy est le portrait d’une génération, la génération Y, l’appelle-t-on. Qui essaye de s’inventer un nouveau monde, mais devient esclave de sa technologie. Il y a par exemple cette triste scène où Charles découvre certaines personnes qui étaient présentes à la soirée dont il revient, dans le compte-rendu photos que quelqu’un poste sur le site. Sinon, il ne les avait même pas remarquées, alors qu’elles étaient devant son nez.

Fondamentalement, Solange Bied-Charreton fait le portrait d’une génération triste, qui n’a plus de repères, et essaye de s’en inventer de nouveaux, mais qu’elle est prête à abandonner aussi vite qu’elle les avait adoptés.

Charles, en rencontrant Anne-Laure va apprendre, ou du moins prendre conscience, qu’une vie en dehors de l’écran existe. Mais l’un ne s’oppose pas à l’autre. Car les illusions de vie de ShowYou se retrouvent d’une autre manière dans la réalité. Tout n’est pas d’un côté noir et de l’autre blanc, car dans la réalité, on peut aussi se faire passer pour ce qu’on n’est pas.

Sous ses airs de chronique qui sent bien l’air du temps, Enjoy est un livre moral, avec ses personnages qui semblent complètement dépassés par leur existence. Ils essayent de leur donner un sens, de la créer et de la recréer, comme si ça allait leur permettre de devenir maîtres de leur destin.


Yann Suty


  • Vu : 2958

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Solange Bied-Charreton

Solange Bied-Charreton est née en 1983. Elle vit et travaille à Paris. Enjoy est son premier roman.

 


A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock