Identification

Documents

Rencontre avec Emmanuelle Heidsieck

Ecrit par Laurence Biava , le Lundi, 14 Octobre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

 

A l’aide ou le rapport W, Editions Inculte

19 septembre 2013

 

La librairie Ignazi dans le 4ème arrondissement de Paris était pleine à craquer en ce 19 septembre 2013. Et pour cause ! Emmanuelle Heidsieck, l’un des auteurs de la rentrée 2013 d’Inculte y dédicaçait en seconde partie de soirée son dernier livre.

Lu, pour l’occasion, par Sophie-Charlotte Hudson que je ne suis pas prête d’oublier.

Mon sourire pour guérir, Sauvée par un veilleur de vie, Sandra Dal-Maso

Ecrit par Valérie Debieux , le Vendredi, 11 Octobre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

Mon sourire pour guérir, Sauvée par un veilleur de vie, Sandra Dal-Maso, avec la collaboration de Sophie Adriansen, Editions Max Milo, 10 octobre 2013, 160 pages, 16 €

 

« Tout le monde peut devenir volontaire au don et décider de donner une chance supplémentaire à un malade de guérir »

 

« Vous avez une leucémie, Mademoiselle Dal-Maso ». Sandra a 27 ans quand elle apprend cette terrifiante nouvelle. « […] je ne réalise toujours pas la gravité de la maladie. Dans une semaine ou deux sans doute, grâce aux médicaments, je serai guérie. Il existe plusieurs types de leucémie. Je suis suffisamment optimiste pour ne pas imaginer le pire ».

Mythic 27

Ecrit par Yann Suty , le Jeudi, 03 Octobre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

27 ÉCRIVAINS ÉCRIVENT 27 LIGNES SUR 27 ARTISTES DISPARUS À 27 ANS, MIS EN IMAGE PAR DES GRANDS ARTISTES D’AUJOURD’HUI


Mythiq 27, Gotham Lab, 196 pages couleurs, 32 €


27 ans serait-il un âge maudit ? La disparition de nombreuses personnalités à cet âge (Amy Winehouse, Janis Joplin, Kurt Cobain, Jim Morrison, Brian Jones, Jean-Michel Basquiat, Jimi Hendrix) a donné naissance au Club 27.

Le nom proviendrait d’un malentendu lors d’un échange entre la mère de Kurt Cobain et l’agence Associated Press, peu après la mort de son fils, lorsqu’elle aurait déclaré : «Maintenant, il est parti et a rejoint ce club stupide. Je lui avais dit de ne pas le rejoindre». Même si elle pense aux artistes fauchés en plein vol, le journaliste entend le chiffre 27. Le Club 27 est né et devient un phénomène planétaire, un mythe.

« BiblioTapTap » en Haïti – « Aux livres citoyens ! »

Ecrit par Valérie Debieux , le Lundi, 23 Septembre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

Il est tellement évident pour nous que le savoir est sans frontières qu’on finit par l’oublier…

Arthur Dreyfus (Ecrivain, scénariste et réalisateur)

Pour guérir et se reconstruire, il faut aussi pouvoir lire et dire.

BSF

 

Bibliothèques Sans Frontières (BSF) collecte chaque année près de 100.000 ouvrages auprès de bibliothèques, d’institutions et d’entreprises. Mais pour permettre à BSF de proposer à ses bibliothèques partenaires un choix de livres aussi large que possible, selon leurs propres critères et besoins, votre engagement est nécessaire. C’est pour cela que Bibliothèques Sans Frontières initie le projet « Aux livres citoyens ! » afin d’établir un maillage de boîtes de collecte de livres, en partenariat avec la Mairie de Paris et les mairies d’arrondissement.

Japan living, une esthétique de l'épure

Ecrit par Odile Alleguede , le Mercredi, 28 Août 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

Japan Living. Une esthétique de l’épure, Marcia Iwatate et Geeta K. Mehta, photographies de Nacása & Partners, Editions du Toucan, novembre 2009, 256 pages, 228 x 305, 49 €

 

Du Japon, nos clichés d’occidentaux reflètent notre ignorance. Combien de fois a-t-on vu les alertes cathodiques d’une centrale nucléaire fuyant dans l’Océan ? Trente-six vues du Mont Fuji en estampes ? Des mangas animés ? Mangé des sushis ou bu du saké ? Ri aux larmes ou bien pleuré d’exaspération devant un Takeshi Kitano ? Quand a-t-on admiré des geiko en tenue pour le cérémonial du thé ? Des jeunes filles aux cheveux roses, mini-jupes et chaussettes montantes, leur portable vissé à l’oreille et en rang sage devant une boutique Louis Vuitton ? Vous le voyez, l’image du Japon est étroite en Occident. Comme doit l’être celle de la France sur les sentes parfumées de la rivière Sumida. Nos kangis à nous sont pauvres à saisir la pensée nippone, si intraduisible en mots. Peut-être… en photos.