Identification

Documents

Lega Société secrète au Congo - Musée du Quai Branly

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Mardi, 28 Janvier 2014. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

 

Secrets d’ivoire (13/11/13-26/01/14)

 

« Hélas, il suffit d’une petite fourmi rouge dans la trompe de l’éléphant pour incommoder à en mourir le plus gros gibier de la terre ».

« Les filles peules, blanches comme des mulâtresses, les filles mossis et bambaras, noires comme de l’ébène sahélienne, étaient si élancées et d’une telle grâce qu’en les voyant au marché on se serait cru à une foire organisée pour un concours de beauté » (Hampaté Bâ, L’étrange destin de Wangrin).

Remise du Prix Version Femina, Fnac Montparnasse, jeudi 9 janvier 2014

Ecrit par Laurence Biava , le Lundi, 27 Janvier 2014. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

Le Prix Version Femina a été remis à la Fnac Montparnasse le 9 janvier dernier.

Il a récompensé Delphine Coulin pour son livre Voir du pays, publié chez Grasset.

Le jury professionnel la désigne parmi les dix finalistes choisis par les lecteurs de Version Femina.

Elle a été désignée devant neuf autres finalistes, sous la présidence de Philippe Claudel.

L’an dernier, le Prix, dont c’est la septième édition, avait couronné Antoine Sénanque pour son roman Salut Marie (Grasset).

Réalisatrice de films de fiction, Delphine Coulin a signé trois livres chez Grasset dont un recueil de nouvelles. Voir du pays raconte en partie la fin des illusions de deux jeunes filles militaires, le lendemain de leur retour d’Afghanistan, après avoir vécu six mois de tension, d’horreur, de peur. On les installe à Chypre, dans un hôtel cinq étoiles, afin de leur réapprendre la vie, à oublier la guerre, l’armée, à coup de séances de débriefing collectif et cours d’aquagym, de soirées arrosées et de visites sur les sites archéologiques de la vieille Europe. Mais le nouveau décor dans lequel elles évoluent ne leur sied guère : constatant qu’elles n’ont plus rien à perdre, elles vont finalement changer de trajectoire, opérer un retour sur elles-mêmes et aller jusqu’au bout de la violence.

Oswald de nuit, Samuel Gallet

Ecrit par Marie du Crest , le Mercredi, 11 Décembre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

Oswald de nuit, Samuel Gallet, 7 novembre 2013, dans la grande salle du théâtre de la Renaissance à Oullins (une heure vingt)

 

Oswald chante, Oswald danse


Concert de rock. La salle s’impatiente. Le public trépigne, siffle, se rapproche de la scène ; ils attendent le groupe qui aime à se faire désirer. Les roadies ont installé les drums, les claviers, les supports des guitares et des basses. On règle le micro central, fantôme du chanteur. Dans la grande salle du théâtre de la Renaissance, les deux musiciens : le guitariste Baptiste Tanné et la percussionniste Mélissa Acchiardi sont tapis dans l’ombre ainsi qu’au centre du plateau, tout au fond sur une chaise, Samuel Gallet qui lui aussi attend. Ils observent l’entrée du public comme dans une mise en scène de théâtre, contemporaine sous la lumière des petites lampes à abat-jour d’Adèle Grépinet, modestes étoiles pour la nuit d’Oswald. Théâtre ou concert ? Musique ou silence ? Chant ou dit ? Danse ou immobilité ? Ce qui importe, c’est justement de ne pas choisir mais de donner corps à la Voix d’Oswald de toutes les manières possibles. Poème rock en trois volets comme un souvenir d’opéra rock.

Remise de Prix littéraires 2013

Ecrit par Laurence Biava , le Mardi, 03 Décembre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

Remise du Prix Renaudot 2013

Soirée de lancement Prix des Grandes Ecoles

Prix Décembre

4 et 5 novembre 2013

 

Compte-rendu :

Le Prix Renaudot 2013 attribué à Yann Moix s’est fêté au 1er étage du cinéma central de la rue Victor Cousin dans le 5è arrondissement, le 4 novembre, jour de l’attribution du Prix. Le Tout-Paris des Lettres s’est donné rendez-vous dès 19 heures autour de Yann Moix. A côté du staff de Grasset, on reconnaissait Benoit Duteurtre, Cécile Guilbert, Jean-Paul et Raphael Enthoven, Frédéric Beigbeder, et d’autres auteurs en vue de la maison d’édition. Laurent Ruquier est également venu. On blaguait, on félicitait le lauréat, on échangeait longuement à propos de Naissance, dans une ambiance confraternelle et chaleureuse, autour d’un savoureux cocktail.

Foire du Livre de Brive 2013

Ecrit par Laurence Biava , le Jeudi, 28 Novembre 2013. , dans Documents, Les Dossiers, La Une CED

 

« Il y a des règles dans la vie. Or, l’écriture est l’espace qui permet à l’écrivain de se soustraire à ce carcan ».

Alain Mabanckou

 

Cette année, « La Montagne » faisait sa une sur Proust et titrait : « Un amour de lecture » – « Il n’y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passés avec un livre préféré ».

« L’écho », lui, dans son supplément gratuit publié à l’occasion de la Foire, écrivait que « la danse frénétique des mots et des écrivains qui l’incarnent est à nouveau invitée à monter sur la grande scène populaire et gaillarde pour réaliser un tour du monde de la littérature en seulement trois petits jours ».