Identification

Dieu n’habite pas la Havane, Yasmina Khadra

Ecrit par Farid Namane 19.09.16 dans La Une Livres, Les Livres, La rentrée littéraire, Critiques, Roman, Julliard

Dieu n’habite pas la Havane, août 2016, 312 pages, 19,50 €

Ecrivain(s): Yasmina Khadra Edition: Julliard

Dieu n’habite pas la Havane, Yasmina Khadra

 

Dieu n’habite pas la Havane, titre du dernier roman de Yasmina Khadra paru le 18 août aux éditions Julliard, est un hymne à l’amour. Dans un roman qui mêle optimisme, joie et déchéance à la fois, Don Fuego, le personnage principal, enflamme les foules en chantant chaque soir au cabaret Buena Vesta.

Ainsi, Don Fuego, de son vrai nom Juan Del Monte Jovana, se voit le roi des nuits cubaines jusqu’au jour où on lui annonce le rachat du restaurant Buena Vesta par une riche américaine. Privé de son Olympe, il erre à la recherche d’une voie de sortie quand il tombe sur Mayensi, une jeune fille mystérieuse qui débarque à la Havane sans « autorisation », à la recherche de travail. A l’âge de 60 ans, Don Fuego « succombe » sous le charme de cette muse qui lui redonne envie de monter sur scène. Amoureux à la fois de Mayensi et de sa voix, il enchaîne les fêtes jusqu’au jour du drame où cette femme révèle son vrai visage qui coïncide avec la célébration de la fête nationale cubaine. Don Fuego rechute à nouveau mais sans perdre espoir comme un Sisyphe « fidèle » à son rocher.

Dieu n’habite pas la Havane raconte une ville qui vit sans agenda, au gré des jours et des humeurs. Le narrateur dit : « A la Havane, Dieu n’a plus la côte. Dans cette ville qui a troqué son lustre d’autrefois contre une humilité militante faite de privations et d’abjurations, la contrainte idéologique a eu raison de la Foi ».

Avec son dernier roman, l’auteur de L’Attentat célèbre l’amour au milieu de la haine, la chanson au milieu de la monotonie des jours, le courage au sein d’une vie dure, etc. A travers le personnage Don Fuego, le lecteur retrouve le résumé d’une trajectoire semée d’embuches qui ne réussit pas à dissuader celui qui croit en son talent.

 

Farid Namane

 


  • Vu : 5300

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Yasmina Khadra

 

Yasmina Khadra (arabe ياسمينة خضراء qui signifie « jasmin vert ») est le pseudonyme de l'écrivain algérien Mohammed Moulessehoul, né le10 janvier 1955 à Kenadsa dans la wilaya de Bechar dans le Sahara algérien.

Son père, un officier de l'ALN blessé en 1958, voulut faire de lui un soldat en l'envoyant dès l'âge de neuf ans dans un lycée militaire, où il fit toutes ses études avant de servir comme officier dans l'armée algérienne pendant 36 ans. Durant la période sombre de la guerre civile algérienne dans les années 1990, il fut l'un des principaux responsables de la lutte contre l'AIS puis le GIA, en particulier en Oranie.

Ses œuvres ont été traduites dans plus de 38 pays.

 


A propos du rédacteur

Farid Namane

 

Farid Namane, pour me présenter :

J'ai fait une licence de littérature française à l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (Algérie 2012) puis une Maîtrise et un Master (2014) en Lettres Modernes à l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Je travaille spécialement sur la littérature francophone (Maghreb Afrique). Actuellement je suis doctorant en Littérature et civilisation française à l'université de Lorraine : mon sujet est autour de l'écriture de la guerre d'Algérie dans la fiction romanesque contemporaine.