Identification

Dark Lord, un démon au collège, Jamie Thomson

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 19.11.14 dans La Une Livres, Seuil Jeunesse, Critiques, Les Livres, Iles britanniques, Jeunesse

Dark Lord, un démon au collège, traduit de l’anglais par Yves Sarda, octobre 2014, 304 pages, 13,50 €

Ecrivain(s): Jamie Thomson Edition: Seuil Jeunesse

Dark Lord, un démon au collège, Jamie Thomson

 

Une chute sans fin, la douleur puis le choc. Une vérité insoutenable qu’il faut affronter.

Non, ce n’est pas lui, ce gamin humain de 13 ans, à la peau lisse et rose, faiblard et sans panache. Non, cette absence de cornes impressionnantes ou de « crocs jaunâtres pour inspirer la crainte et la terreur », ce n’est pas lui. Lui, Dark Lord, « le Seigneur des Ténèbres », « l’Incarnation du Mal », le Seigneur des Terres Obscures et Maître de « la Tour de Fer du Désespoir ». Et pourtant, Dark Lord doit bien se résigner, le voilà incarné dans un corps humain, privé de ses pouvoirs magiques et de ses Légions d’Effroy, au cœur d’un monde qui n’est pas le sien, suite à un sortilège de son pire ennemi, Hasdruban le Pur.

Obligé de survivre parmi des humains stupides, incapables de le croire et surtout de lui obéir, placé par les Services Sociaux dans une famille à l’affection dégoulinante, devenu Dirk Lloyd, le Seigneur des Ténèbres se retrouve catapulté dans un Collège où il devra apprendre les mœurs et les habitudes d’une peuplade adolescente parmi laquelle il doit trouver des serviteurs fidèles. Car son but unique est de regagner les Terres Obscures et de retrouver ses Légions et sa toute-puissance. Avec l’aide de Christopher sa « Bouche » officielle et loyale, de Suze « l’Enfant de la nuit », Vampire et Somnambule, et de Sal « le Seigneur des Sports », Dark Lord va prouver au monde qui il est et déployer sa magie obscure.

Jouant à plein sur la confrontation comique entre Dark Lord et ses interlocuteurs humains qui le prennent pour un doux dingue, ce roman débordant d’humour croise avec malice l’univers quotidien des collégiens avec un mix des grandes sagas épiques d’heroic fantasy, en particulier le Seigneur des Anneaux.

« – Une Gothique ? C’est quoi ? demanda un Dirk médusé. Et bolos, ça veut dire quoi ?

Suze cessa de rire et l’observa comme s’il était fou ; le genre de regard auquel Dirk commençait à s’habituer.

– Tu le sais vraiment pas, hein ? dit-elle.

– Non, je ne le sais pas. Je suis nouveau venu dans cette dimension et j’ai beaucoup à apprendre. Cependant, je dois vous prévenir que ce n’est qu’une question de temps avant que je n’écrase votre monde sous le talon de mes bottes conquérantes ! »

La grande réussite est de nous placer du point de vue d’un vrai grand méchant et non de l’habituel héros sans reproches. Dark Lord est narcissique, sanguinaire et ignoble. À défaut d’employer ses pouvoirs, il va devoir user de ruse et de stratégie, devenant le fléau des équipes de sport ennemies, la teigne du corps enseignant et le pire cauchemar du directeur de l’école.

Dark Lord est un récit des plus réjouissants. Il a reçu le Prix Roald Dahl du meilleur roman humoristique jeunesse en 2012, bel hommage à un journal démoniaque qui fera vraiment mourir de rire ses lecteurs.

Roman à partir de 9 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 2283

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jamie Thomson

 

Jamie Thomson est un écrivain anglais. Diplômé en sciences politiques de l’université de Kent, il a d’abord été rédacteur pour des magazines de jeux de rôles. Depuis les années 1990, il se partage entre la conception de jeux vidéo et l’écriture de romans fantastiques.

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.