Identification

Dans les jardins de l’ogre, Chanson douce, Leila Slimani

Ecrit par Johana Bolender le 24.08.17 dans La Une CED, Les Chroniques

Dans les jardins de l’ogre, Chanson douce, Leila Slimani

 

Deux drames domestiques qui paraissent écrits presque coup sur coup, deux romans glaciaux, tirés de vies finalement ordinaires de familles qui vivent leur époque avec révulsion.

Leila Slimani signe deux romans inattendus, indivisibles, deux romans qui donnent un sens nouveau de la littérature. Celui de donner à voir le spleen ultramoderne comme pur divertissement, relaté par un narrateur distant, aux bénéfices d’un lecteur qui se laisse emporter. L’écriture est simple, efficace. Elle se heurte sur l’imaginaire des vies heureuses, simples aussi, sans soucis. Quand l’inattendu frappe, le lecteur est vulnérable.

Les deux histoires sont interpénétrées, elles s’inscrivent dans la même intention, celle de montrer le squelette d’histoires macabres et révoltantes, poussées à bout par des personnages intensément humains, ordinaires.

Ce qui surprend dans les deux romans de Leila Slimani c’est la manière dont elle parvient à métamorphoser l’ordinaire, lui donner une esthétique sombre et paranoïaque.

Le livre de Slimani renverse l’espoir d’un monde facile, joyeux, moral. D’un monde ordonné. La famille devient le premier lieu de l’amoralité et de la cruauté.

Traversant des écritures différentes, Leila Slimani expose une partie de la folie quotidienne, de l’impensable né avec la modernité du siècle à un public certainement familier de l’ordre et de la fable douce.

Distinguée par le Prix Goncourt pour son deuxième roman Chanson Douce, on ressent la montée en force d’une écriture engagée, particulièrement sociologique, qui se dresse contre une modernité qui a perdu son sens.

Incontournables, ces deux romans nous aspirent dans des lieux méconnus et pourtant familiers, dans des fantasmes innommables et pourtant si communs de vies qui nous ressemblent et qui nous répugnent tout autant.

 

Johana Bolender

 


  • Vu: 2010

A propos du rédacteur

Johana Bolender

 

Lire tous les articles de Johana Bolender

 

Johana Bolender, étudiante en lettres modernes, lectrice joviale, poétesse itinérante.