D. Iognat-Prat, M. Lauwers, F. Mazel et I. Rosé

Identification

D. Iognat-Prat, M. Lauwers, F. Mazel et I. Rosé

 

Dominique Iognat-Prat : né en 1952, il a réalisé sa thèse à l’Université de Paris-X Nanterre, sous la direction de Pierre Riché, sur les sources hagiographiques relatives à saint Maïeul, abbé de Cluny. Ses travaux ultérieurs ont porté sur Cluny, notamment sur la mémoire des origines et l’ecclésiologie de l’abbaye entre le Xe et le XIIe siècle. Il a réalisé son HDR sur les écrits de l’abbé de Cluny Pierre le Vénérable (1122-1156), en particulier sur les textes relatifs à l’Islam, au judaïsme et à l’hérésie. Il y montre comment Pierre le Vénérable, à un moment de remise en ordre de l’Église clunisienne, redéfinit Cluny, l’Église et la société. Rattaché en tant que chargé de recherche au CNRS au centre d’études médiévales d’Auxerre, il est aujourd’hui directeur de recherche au CNRS, rattaché à l’Université de Paris I (laboratoire LAMOP).

Bibliographie :

Avec Éric Palazzo et Daniel Russo : Le culte de la Vierge dans la société médiévale, Paris, Beauchesne, 1996

Ordonner et exclure. Cluny et la société chrétienne face à l’hérésie, au judaïsme et à l’Islam, 1000-1150, Paris, Aubier, 1998

Études clunisiennes, Paris, Picard, 2002.

Avec Brigitte-Miriam Bedos-Rezak, L’individu au Moyen Âge. Individuation et individualisation avant la modernité, Paris, Aubier, 2005

La Maison Dieu. Une histoire monumentale de l’Église au Moyen Age, v. 800-v. 1200, Paris, Le Seuil, 2006

 

Florian Mazel : Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (1991) et agrégé d’histoire (1994), Florian Mazel a soutenu sa thèse en 2000 à l’Université de Provence sous la direction de Noël Coulet. Il est actuellement professeur d’histoire médiévale à l’université de Rennes II et membre de l’Institut universitaire de France[].

Bibliographie :

La Noblesse et l’Église en Provence, fin Xe-début XIVe siècle, éditions du CTHS (Comité des Travaux Historiques et Scientifiques), Paris, 2002, 2008 (ISBN 2735505030)

Féodalités, 888-1180, collection « Histoire de France » sous la direction de Joël Cornette, Belin, Paris, 2010.

Michel Lauwers : né en 1963, il a soutenu sa thèse à l’EHESS sous la direction de Jacques Le Goff. Ses travaux portent essentiellement sur le culte des morts dans l’Occident médiéval et sur les usages sociaux de la Bible. Il est professeur d’histoire médiévale à l’Université de Nice depuis 2001[].

Bibliographie :

La mémoire des ancêtres, le souci des morts. Morts, rites et société au Moyen Age, diocèse de Liège, XIe XIIIe siècles, Paris, Beauchesne, 1997, 537 p.

Naissance du cimetière. Lieux sacrés et terre des morts dans l’Occident médiéval, Paris, Aubier, 2005, 393 p.

 

Isabelle Rose : CERHIO UMR 6258, Université Rennes-2 Haute Bretagne / CNRS, Place du Recteur Henri le Moal, CS 24307, F-35043 Rennes Cedex.

Bibliographie :

Construire une société seigneuriale. Itinéraire et ecclésiologie de l’abbé Odon de Cluny (fin du IXe-milieu du Xe siècle, Turnhout, Brepols, 2008 (Collection d’études médiévales de Nice 8), 734 p.