Identification

Création poétique

Poèmes V - VI & VII

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) , le Mercredi, 07 Mai 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

-V-

 

L’hiver se contracte, tapi

dans le ruissellement glacé des muscles

endormis

 

Foulées atones, marches obscures

autour du feu pelotonné

en chien de fusil

– l’âtre de l’attente veille –

Casse tête

Ecrit par Gabrielle Burel , le Lundi, 28 Avril 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

 

 

Si vous saviez

Là d’où je vois

Comme tout est ennui

Comme tout est vide

Si vous saviez

Comme tout est figé

La fraîcheur de vivre

Ecrit par Sylvain Gau-Gervais , le Mercredi, 16 Avril 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

 

Mannequin idéal des idées romantiques,

Te voilà devant moi, qui mourais de n’avoir…

Te voilà fin bibelot à vertugadin ;

« Viens à moi ! » : tu viens, comme jamais tu m’aimes (sic !),

Tu ravis à mes yeux le sibyllin grimoire.

Poèmes - Stéphanie Blanchot

Ecrit par Stéphanie Blanchot , le Jeudi, 10 Avril 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Fouiller et s’agripper à cette mémoire hébétée,

devant cet obscur aveuglant effarée.

De ce temps en charpie surgissent encore des bribes parfois,

fugitives apparitions, vacillantes déjà.

Boursoufflée de mémoire j’étais et suis encore, avide

tant de l’impossible recouvrance pour cette plage amnésique à jamais,

tout ailleurs échouée.

Et ne savoir alors que par échos aussitôt asphyxiés.

De la temporalité, vivre comme une amputation à d’autres

plus clémente, une gangrène cernée ; mais à la béance au deuil tellement plus qu’imparfait.

Et l’oubli circonspect pour unique certitude et

terrible clarté.

Trois poèmes tirés de PÉRIPLE (suite de sept)

Ecrit par Clément G. Second , le Mardi, 08 Avril 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

1

 

Corps de poème au mauvais sang qui vire à l’encre

La mer partout la mer érodant à l’extrême

Sauf les yeux diamantins assidus aux percées

La brèche ici ailleurs déjà envisagée

Que l’attardé d’un front acquis aux déferlantes

Faisant place à celui ou cela qui s’en vient

Devienne en se défiant de trop pesants mélanges