Identification

Création poétique

Journal des lisières tanka-suite # 21

Ecrit par Alhama Garcia , le Lundi, 17 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

Sur une carte postale du château de Beauvoir (fin XIXème), Loiret

 

que n’as-tu soigné

tes fondations capitaine

d’industrie jeune

loti ! ton parc si bien clos

pour des pavillons moisis

 

la chapelle en briques

à l’angle du jardin chue

les os de famille

en déshérence rejoignent

leurs frères en pauvreté

L’orage

Ecrit par Françoise Chapron , le Samedi, 15 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Leurs cols empesés étranglent les nuages

Ils agitent en vain de grands chapeaux noirs

Un vent lourd soulève mollement les feuillages

Il esquisse des formes dans les ombres du soir

 

L’air enrobe la terre de collantes moiteurs

L’orage approche, il gronde, il roule son tambour

Puis d’un claquement sec il gifle et secoue la torpeur

De la nature qui baille et s’éveille au bruit sourd

Journal des Lisières tanka-suite # 20

Ecrit par Alhama Garcia , le Lundi, 10 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

Voyage voyage


du dernier sommeil

les rêves de lui perdus

seule au bord du quai

en marche arrière rapide

elle garde les yeux fermés

 

« maritime » seul mot

surnageant dans la mémoire

urbaine – lointaine

dans la trame des jours vides

la sirène brise-glaces

Les pierres

Ecrit par Eric Dubois , le Vendredi, 07 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Les pierres

elles coulent

 

dans les mots

les parfums

 

Chaque espace de vie

est serti dans l’absolu

 

Définition de l’image

faux raccords

Journal des lisières tanka-suite #19

Ecrit par Alhama Garcia , le Lundi, 03 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

Voyage voyage

 

du dernier sommeil

les rêves de lui perdus

seule au bord du quai

en marche arrière rapide

elle garde les yeux fermés

 

« maritime » seul mot

surnageant dans la mémoire

urbaine – lointaine

dans la trame des jours vides

la sirène brise-glaces