Identification

Création poétique

Le Cri - Hommage à Edvard Munch

Ecrit par Françoise Chapron , le Jeudi, 12 Mars 2015. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

Il titube, frôle le garde fou

affolé, il serre les tempes

il divague, il délire, total flou

il glisse sur la fatale pente.

 

Il va sur un pied, ne sait où poser l’autre

rien ne bouge, sa bouche n’est que poussière

que le vent lui balance, dans laquelle il se vautre

qu’il recrache et qui revient lui brûler les paupières

Les foies

Ecrit par Sylvain Gau-Gervais , le Mercredi, 11 Mars 2015. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

Nous sommes faits de morts. De pères morts, de dabes

par contradiction, ces mais exquis comme mets,

ces incorporations de dépouilles, kebabs,

idées, étcé. Vivre : crever lentement et

tout le long d’abîmes abscons

que l’on s’échine à ne pas voir

comme ils sont. Nous ne sommes bons

qu’à nous illusionner. À boire

de tout le mirage de ne pas voir, louiah !

Peu de temps

Ecrit par Didier Bazy , le Lundi, 09 Mars 2015. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

 

Peu de temps

très peu de temps

de temps pour

entendre le tambour

de son fantôme

de ses sons inaudibles

sans image

Ta voix

Ecrit par Ismaël Billy , le Samedi, 07 Mars 2015. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

Ta voix.

 

Profonde à la source des mers liquides la vibration des sens.

 

Tes yeux.

Ouverts sur la frontière des mondes.

 

Ta peau.

 

Opaline à la douceur des neiges, à la rigueur sèche des labeurs de femme.

Nor do blackbirds ...

Ecrit par Sjoerd van Hoorn , le Samedi, 07 Mars 2015. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Nor do blackbirds in the afternoon always know,

But they have feathers,

quick eyes,

are at home on the soil, that does not forget

anything,

perhaps, or else I do not know

 

why they are at home in the breath

of forgetfulness’ undergrowth,

in rain, in rocks that have forgotten

why they aren’t a river anymore ;