Identification

Création poétique

Poète par essence

Ecrit par Eric Dubois , le Samedi, 20 Décembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

Poète par essence. Toujours dire. Fuir le conformisme ambiant. Fuir et retrouver la vie. Ne pas accepter la fatalité du fait, l’obscurcissement.

 

Poète par présence. Toujours dire. Dire l’acceptation. Dire le refus. Le refus de toute obédience.

Le refus de tout dogmatisme qui prive l’homme de sa liberté.

 

Poète par refus. Refus des contingences du réel. Refus de la violence. Refus du diktat. Refus.

 

Poète sans « » et sans majuscule. Sans mise en avant ostentatoire.

Tu voyages

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) , le Jeudi, 11 Décembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

De Grandeur Nature il n’est pas plus pure optique que ce dédale de terre et d’herbes dressées pour le reposoir des ailes du regard qui te portent / t’emportent / au-delà des mètres limités / au-delà de l’huis clos

De Grandeur Nature il n’est pas de plus pur chemin / de la porte d’entrée que l’on cogne des mains de la rencontre et des retrouvailles / à sa baie vitrée / aux bords pourtant ébréchés du temps / où t’arrive / en bouffées / comme sur la table / des ailes fracassées

 

Vol à l’aveugle / embrassé / stoppé net

Dans sa ligne frontale /

Mort-né de sa ligne trop droite /

Miroir aux alouettes /

Un écran de verre trompe leur envol /

leurs plus belles courses

S’y faire, c’est tout

Ecrit par Sylvain Gau-Gervais , le Mercredi, 26 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

 

dans ma tête c’est un désordre

aux hordes de fantômes

aux segments flous

oh !… une ombre,

deux,

plusieurs et qui glissent

je ne crois pas que je suis fou

En écho du poète

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) , le Samedi, 22 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Vous prenez un texte, vous le recréez à votre façon en le lisant / & vous en arrêtez le cours / d’un coup d’arrêt de lecture / net. Un coup dans les jarrets d’un mot. Pour en imaginer la suite au long cours / des images… Quand vous le reprenez,

--- vous êtes, vous êtes

enfoui / enfui dans la cage de transport / du chien. Vous serrez les poings, vous écoutez. Vous lèchent les abords de la nuit, pour y voir de plus près / au plus loin. Vous êtes---

recroquevillé parce que vous n’êtes pas un chien. Aux aguets de la tête aux pieds, cœur-tendresse / cœur d’Orage ; parce que vous n’êtes pas un chien mais, le croyez-vous vraiment ?---

Parce que vous êtes---

vous êtes LE chien, puisque vous vous inquiétez pour le chat. LE chat, parce que vous aimez le poisson rouge. LE poisson rouge, parce que vous regardez nager dans le ciel / un oiseau rouge, au cri cœur-d’Orage.

Les pierres

Ecrit par Eric Dubois , le Vendredi, 07 Novembre 2014. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Les pierres

elles coulent

 

dans les mots

les parfums

 

Chaque espace de vie

est serti dans l’absolu

 

Définition de l’image

faux raccords