Identification

Chroniques régulières

Voies de traverse (7) : Olivius (Editions de l'Olivier)

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 01 Octobre 2012. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Aux éditions de l'Olivier :

Cul nul, Baraou et Dalle-Rive, 2012, 12 €

Les Filles de Montparnasse : 1. Un grand écrivain, Nadja, 2012, 24 €

Palacinche, Caterina Sansone et Allessandro Tota, traduit de l’italien par Aurore Schmid, 2012, 187 pages, 22 €

 

Les éditions Cornélius et les éditions de l’Olivier viennent de s’associer au sein d’Olivius pour lancer une collection de romans graphiques, initiée par la parution en octobre 2012 de trois ouvrages très différents, mais tous d’une égale qualité. Deux maisons en quête d’une même exigence et visant l’excellence. Une collection mettant en œuvre les qualités et les compétences de ses deux fondatrices.

La cause buissonnière (7) : Goodbye Berlin

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Vendredi, 14 Septembre 2012. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Goodbye Berlin, Wolfgang Herrndorf, traduit de l’allemand par Isabelle Enderlein (Tschick), Editions Thierry Magnier, mai 2012, 329 pages, 14,50 €

 

A l’image de sa couverture choc aux dessins stylisés percutants, noir et blanc mâtiné de rose fluo sur fond bleu électrique, Goodbye Berlin est un roman qui ne peut pas passer inaperçu. Sa lecture va vous remuer, vous coller une claque. Dans le bon sens du terme car on en redemande, de tels – premiers – romans d’une qualité pareille, maitrisés avec poigne et d’une humanité confondante.

Dès les premières lignes, le ton est donné, direct, désopilant ; on comprend que quelque chose cloche pour le narrateur, qu’on est arrivé au bout d’une longue série d’aventures, aboutie chez les flics : « Et là, je me suis pissé dessus de frousse. Maik Klingenberg, le héros. Et ça, alors que je sais même pas pourquoi je m’explique juste maintenant. C’était clair depuis le départ, que ça allait finir comme ça ». On ne s’attend pas à une happy end mais on a d’autant plus envie de savoir ce qui s’est passé et qui est ce Tschichatow dit Tschick, au patronyme bizarre, qui a disparu ?

Carnets d'un fou - XVII, Michel Host

Ecrit par Michel Host , le Mardi, 11 Septembre 2012. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Le 8 septembre 2012


Rétrospectivité / Prospectivité / Objectivité / Subjectivité / Invectivité / Perspectivité / Salubrité.


« Examinez les esprits qui réussissent à nous intriguer : loin de faire la part des choses, ils défendent des positions insoutenables. S’ils sont vivants, c’est grâce à leur côté borné, à la passion de leurs sophismes : les concessions qu’ils ont faites à la « raison » nous déçoivent et nous agacent. La sagesse est néfaste au génie ; mortelle au talent ».

E.M.Cioran

La cause buissonnière, lisez jeunesse ! (6) Art et patouilles

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Jeudi, 30 Août 2012. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

En partenariat avec deux musées incontournables, Actes Sud propose aux enfants deux parcours ludiques dans le monde de l’art. Il ne s’agit pas de transformer les chères têtes blondes – et les autres – en historiens de l’art, en conformité avec les objectifs ministériels, mais bel et bien de les familiariser avec la culture d’ici et d’ailleurs, avec de grandes œuvres patrimoniales, et ce, avec humour, avec légèreté, avec intelligence, de leur donner envie de mettre la main à la pate, de colorier, de découper, de gribouiller, d’imiter, de comprendre... en toute liberté.

Cahier de patouilles au Louvre permet de découvrir ce lieu magique et quelques uns des trésors du célèbre musée, voire de prolonger une visite. Les activités s’enchaînent, aussi diverses qu’amusantes : faire son autoportrait en vis-à-vis de celui d’Albrecht Dürer, élaborer la coiffure d’un pharaon, s’initier à la calligraphie ou aux écritures anciennes, réaliser une mini maquette du Louvre, composer une nouvelle nature morte ou reconstituer une couronne royale ou un casque, tatouer le dos de la Baigneuse d’Ingres, fabriquer des masques, des marionnettes ou un flip book… Les auteurs n’en sont pas à leur coup d’essai et leur travail témoigne d’une belle maîtrise, d’une réelle capacité à mettre à hauteur d’enfant l’un des plus grands musées du monde. Qualités non négligeables, ce Cahier en petit format s’emportera partout et surprendra par sa facilité de manipulation.

La cause buissonnière : lisez jeunesse ! (5)

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Jeudi, 02 Août 2012. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED, Jeunesse

Drôles de zoos

 

Le zoo est un univers inépuisable pour les visiteurs et les lecteurs : un lieu gigogne qui permet de rassembler les espèces les plus incroyables, de faire se côtoyer micro et macrosmes, d’entrer en contact avec la nature sauvage dans toute sa chatoyante diversité. Parmi de nombreux titres, saluons trois projets très différents, mais tous aussi riches et originaux à offrir aux zoologistes en herbe.

Dans la catégorie documentaire, Des Zoos vient de sortir chez Gulf Stream. Ce petit format dense et très complet dresse un véritable historique de la collection animale, avant de présenter le fonctionnement et les caractéristiques d’un établissement zoologique, ainsi que les métiers qui s’y rencontrent. Le troisième chapitre précise les différentes catégories de zoos aujourd’hui et le rôle de ces lieux pour le devenir de la biodiversité. Le livre est fouillé, savant tout en restant très abordable ; il s’accompagne de nombreuses illustrations réalistes et d’images humoristiques qui raviront les jeunes lecteurs. Une série de cartes d’identités complète la connaissance de l’inventaire animalier. La mise en perspective historique se révèle particulièrement intéressante ; elle éclairera les lecteurs qui auront visionné Zarafa, l’histoire de la première girafe introduite en France. Une vraie mine d’informations et un plaisir pour les curieux.