Charles Tomlinson

Identification
Charles Tomlinson

Charles Tomlinson

 

Né en 1927 et mort en 2015, Charles Tomlinson a fait des études supérieures à Cambridge puis a accompli toute sa carrière universitaire à Bristol, avec de nombreuses échappées en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis, au Mexique (Octavio Paz fut son ami et traduc­teur, avec qui, ainsi que Jacques Roubaud et Edouard Sanguinetti il a composé une suite de Rengas publié par Gallimard en 1971), et plus tard au Portugal et au Japon ; à l’égal de ceux de son Staffordshire natal et du Gloucestershire où il a vécu jusqu’à la fin de sa vie leurs paysages lumineux constituent une thématique majeure de ses poèmes en alternance avec des poèmes d’intimité et des poèmes qui prennent en compte l’Histoire de notre temps. La découverte précoce de la poésie américaine contemporaine lui a permis de revivifier les thèmes et la prosodie de la grande tradition anglaise. Sa poésie, très sensorielle, « transfigure, sans vision et sans extase, l’être-là de l’ordinaire » et « il invente, il décrit, un sentiment nouveau de la présence », écrit Michael Edwards dans son très beau livre sur Le Génie de la Poésie anglaise. Parallèlement à la poésie, l’essai et la traduction de poètes espagnols, italiens, russes et français ; traduit par lui-même en italien, en espagnol et en portugais, Tomlinson a mené une carrière de plasticien reconnue par de grandes galeries londoniennes et canadiennes. Il a été fait Docteur Honoris Causa par l’université où il fut étudiant et par celle de Bristol. Sa poésie a été saluée par des Prix prestigieux en Angleterre, aux Etats-Unis et en Italie. Parmi d’autres distinctions importantes il a été « Fellow of the American Academy of Arts and Sciences » et « Commander of the British Empire ».