Identification
Charles-Henri Favrod

Charles-Henri Favrod

 

Charles-Henri Favrod est une figure importante du XXe siècle en Suisse romande et bien au-delà. Journaliste d’abord, il fréquenta Malraux, Sartre, Cocteau, Breton, Vian, Ponge, Ella Maillard, Nicolas Bouvier et tant d’autres. Il contribue à la résolution du conflit algérien en facilitant les accords d’Evian au début des années soixante. Il participe notamment à la création du Théâtre de Vidy, siège au Conseil de la Fondation de Pro Helvetia, à la Commission franco-suisse du cinéma, au Fonds national d’art contemporain, Paris, et bien sûr à la création du musée de l’Élysée où il valorise les œuvres de Robert Doisneau, René Burri, John Philips, Sebastião Salgado et de beaucoup d’autres qui ont croisé sa route et bénéficié de ses talents. Il est encore notamment vice-président de la Fondation Alinari pour la photographie. Il organise des expositions au Museo Nazionale della Fotografia en montrant des images de sa collection privée déposée aux Archives Alinari. Il a écrit de nombreux livres présentant le monde en mutation et dernièrement, en 2005, Le Temps de la photographie aux Editions Le temps qu’il fait. À signaler aussi, la même année, son ouvrage Le Temps des colonies chez Favre, à Lausanne. Et, en 2010, Comme dans un miroir, chez In Folio. Son ouvrage de 1959 La Révolution algérienne, aux Editions Plon à Paris, a été réédité en Algérie et traduit en arabe Livre fondateur en 2008.