Cécile A Holdban

Identification
Cécile A Holdban

Cécile A Holdban

 

Cécile A Holdban est née en 1974 à Stuttgart. Hongroise par sa mère, après une enfance en France, elle décide à l’adolescence de poursuivre sa scolarité dans un internat hongrois, dans la campagne bavaroise dont elle conserve la nostalgie. Elle compose à cette époque ses premiers poèmes en hongrois, sa langue maternelle qui l’a bercée à travers chants et poésies que lui contaient sa mère et sa grand-mère. Depuis toujours attirée par les langues, elle suit, pendant quatre ans aux Langues Orientales, des études de linguistique au cours desquelles elle s’initie à la civilisation finlandaise et au quechua, et, surtout, entreprend ses premières traductions du poète hongrois Weöres Sándor. Sensible aux arcanes de la nature, cette passionnée de botanique est aussi une grande voyageuse dans l’âme, dont les itinérances l’ont conduite en Europe de l’Est, en Amérique du Sud et en Asie. C’est au hasard d’une discussion autour des jardins japonais, dans la librairie où elle travaille, qu’elle confie quelques poèmes à l’écrivain et éditeur Jean-Roger Geyer. Ce dernier, enthousiasmé, en lira quelques-uns lors du Marché de la Poésie, en 2011, qui seront aussitôt remarqués par Angèle Paoli, la créatrice du site Terre de Femmes, où elle publie pour la première fois un de ses poèmes. Ciel passager est son premier recueil. Cécile A Holdban prépare également une anthologie de Weöres Sándor pour la célébration de son centenaire en 2013 et un recueil de haïkus (éléments de biographie empruntés à son premier éditeur L’échappée belle Editeur).