Identification

Brille encore, soleil d’or, Guo Zhenyuan (par Myriam Bendhif-Syllas)

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 12.06.19 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Jeunesse

Brille encore, soleil d’or, Guo Zhenyuan, HongFei, avril 2019, adaptation Véronique Massenot, Zhu Chengliang, 48 pages, 14,50 €

Brille encore, soleil d’or, Guo Zhenyuan (par Myriam Bendhif-Syllas)

 

Comment retenir le soleil lorsqu’il décline et cesse de dispenser sa chaleur et sa lumière ? Voilà la question que se pose une joyeuse troupe d’animaux face à ce curieux cycle du jour et de la nuit. Buffles, pandas, oiseaux, écureuils, kangourous vont tenter de diverses manières de faire briller encore l’astre d’or, avec une naïveté confondante et bienvenue.

Le récit de cette journée est porté par de courtes phrases, des mots très simples qui mettent l’accent sur les émotions ressenties, sur le dynamisme des dialogues. Face à cette apparente simplicité se déploient des illustrations de toute beauté, exploitant la double page au profit du mouvement, dans une composition maîtrisée et habile.

Une végétation dorée recouvre le sol sombre. Sur un ciel carmin chaleureux monte puis décline le soleil. Face à lui, du haut de la montagne, l’observent les animaux avant de se résoudre à agir. Les traits de peinture visibles, les touches de couleurs s’éloignant d’une véracité documentaire, les formes arrondies, rapprochent le dessin de celui d’un enfant.

Mais la finesse du trait, la délicatesse des associations et des motifs, la composition, démontrent la présence d’un grand maître. Les pages intérieures de couverture en témoignent, rejouant l’accord du brun de la terre et du doré, pour dépeindre nos amis au repos dans une nature apaisante et accueillante.

C’est un plaisir pur que de voir ces personnages dévaler la colline, courir vers un abri, passer de la noirceur et de l’ennui à la joie du réveil, dresser leurs museaux pleins d’espoir vers l’astre revenu, s’écrouler de sommeil après tous les efforts faits pour retenir le soleil têtu. L’énergie de l’enfance est toute contenue dans ces pages. Finalement ils ont réussi : le soleil est là à nouveau. « La journée promet d’être belle… ».

Texte et illustrations forment dans cet album une belle alliance, capable de toucher le cœur du tout-petit qui se retrouvera aussi bien dans les personnages, que dans leur quête. Avec un peu d’effort et beaucoup de foi, la beauté du monde renaît chaque jour.

Album à partir de 4 ans.

 

Myriam Bendhif-Syllas

 

Guo Zhenyuan est une jeune autrice chinoise. Brille encore, soleil d’or est son premier album adapté en français avec talent par Véronique Massenot.

Zhu Chengliang est illustrateur et créateur de livres pour enfants.

 

  • Vu : 498

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.