Identification

Bonjour Monsieur Froid, Contes de la vallée, Carles Porta (par Myriam Bendhif-Syllas)

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 10.01.19 dans La Une Livres, Seuil Jeunesse, Les Livres, Critiques, Jeunesse

Bonjour Monsieur Froid, Contes de la vallée, novembre 2018, trad. anglais Elsa Whyte, 48 pages, 13,90 €

Ecrivain(s): Carles Porta Edition: Seuil Jeunesse

Bonjour Monsieur Froid, Contes de la vallée, Carles Porta (par Myriam Bendhif-Syllas)

Après Les Feuilles volantes, album loufoque et poétique, découvert en septembre et ouvrant Les Contes de la vallée, Carles Porta nous offre une nouvelle intrigue rocambolesque et magique. Un personnage inédit y rejoint la petite troupe des habitants de la vallée cachée : Monsieur Froid.

Avec sa drôle de bouille, sans traits, sans yeux, sa dégaine tout en longueur et ses jambes interminables, Monsieur Froid, Maximilien de son prénom, fait un curieux échalas. Depuis son enfance, il se passionne pour la musique et se fait rapidement rejeter par ses proches et les gens de son milieu. En réalité peu de personnes, aucune au final, ne semblent apprécier le style fort singulier du trompettiste à base de « TINC BLIN TUT » et de « TUT FANN BOO ».

Monsieur Froid s’en va, et suite à diverses mésaventures, atterrit en plein hiver au cœur de la vallée secrète. Pris en charge par la petite ballerine à tête d’oignon – qui définit à elle seule le monde de Porta –, il trouve refuge dans un arbre mort, à la forme étrange, et il finit recouvert de multiples couches de vêtements pour ne pas mourir de froid. Ainsi costumé, le nez dans une chaussette, il effraye Yula, la petite louve et se sauve lorsque les autres habitants se mettent en tête de faire déguerpir ce monstre, en se déguisant eux-mêmes en un ver de terre gigantesque.

L’histoire ainsi résumée semble complètement farfelue, et elle l’est. Elle se termine bien, ouvrant sur des perspectives musicales et amicales tout en annonçant le Conte de printemps prochain. Carles Porta développe un univers de douce folie qui possède sa logique propre, multipliant les quiproquos, les coups de théâtre, les moments d’émotion et de rire. Son dessin à nul autre pareil ne recherche pas la joliesse, il semblera bizarre, peut-être même dérangeant aux yeux des adultes.

Mais sans conteste, il fascine les enfants, grâce à ses personnages fins et croqués avec énergie, à ses décors étranges coloriés vigoureusement au stylo, à la variété des formats de dessin, allant de la pleine page jusqu’à des vignettes de type BD, aux contrastes des couleurs et des textures. La page des fossiles donnera lieu à de longues recherches de détails jusqu’à en oublier Monsieur Froid, traversant l’image telle une fusée. L’arrivée à l’arbre mort sur une double page montre un paysage d’hiver tourmenté et des personnages presque dissimulés qu’il sera drôle de découvrir. Le ver de terre géant est à la fois effrayant et comique ; succession de petites pattes tremblantes dans la neige, surmonté d’un masque de théâtre. Même la couverture intérieure prodigue des trésors à parcourir et à questionner, comme une nouvelle étape du pays des Merveilles aux fleurs vivantes et peuplée de créatures singulières.

Voici un album qui « sentait la mousse, la forêt et le pays des fées » comme la musique dont il parle et un auteur qui n’en a pas fini de nous surprendre !

Album à partir de 3 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas

 


  • Vu : 177

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Carles Porta

 

Carles Porta est un illustrateur et un designer espagnol. Il travaille pour de nombreux magazines. Les Contes de la vallée ont un ensemble de quatre albums, indépendants, qui renvoient aux quatre saisons.

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.