Identification

Baïka, Du voyage à chaque page

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 09.07.18 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Revues

Baïka, Du voyage à chaque page, Revue Jeunesse trimestrielle, pour les 8-12 ans, éditions Salmantina, mai 2018, 46 pages, 9,60 €

Baïka, Du voyage à chaque page

 

Parmi les initiatives récentes de la presse jeunesse, voici un petit bijou de créativité et d’intelligence : la Revue Baïka. La couverture aux illustrations délicates et très colorées, le papier épais, recyclé, le format idéal pour être transporté, constituent autant de détails qui appellent le regard et la main à se tendre pour s’en saisir.

En compagnie de deux petites têtes de bonshommes sympathiques Hurlu et Berlu, les lectrices et lecteurs partent à la découverte d’un ou de plusieurs pays, d’une région ou d’un continent, à travers tous ses aspects : géographiques, historiques, mythologiques ou culturels. Depuis sa création en 2015, 11 numéros ont vu le jour et ont exploré les régions finlandaises, le Brésil, l’Egypte ou le Japon, le Vietnam ou l’Arctique… Gageons que bien des espaces seront au programme les années à venir.

Chaque revue comporte un récit long : mythe ou légende d’ailleurs, raconté(e) par la fondatrice de la revue Noémie Monnier, et illustré(e) par un artiste différent à chaque numéro. Un entretien avec un professionnel ou un explorateur, la rubrique « Les Aventuriers de la Mappemonde », les Jeux, le vocabulaire en langue étrangère, la BD en fin de numéro, les recommandations de lecture des lecteurs et lectrices… sont autant de rendez-vous récurrents qui attisent la curiosité.

Une mention spéciale tout d’abord, pour les petites informations sur le sujet choisi, autant de petites bulles de savoir, diverses et bienvenues, qui nourrissent l’aspect documentaire de façon ludique et efficace : les dieux égyptiens (« échec et Mâât », le passage et la mesure du Temps…), les petites infos issues du conte japonais Kitaro allant de détails culinaires au focus sur le macaque autochtone, les secrets du candomblé… Ensuite pour « Les Aventuriers de la Mappemonde », portraits d’enfants venu(e)s d’ailleurs qui parlent de leur pays d’origine, de leur adaptation dans leur pays d’accueil ; absolument passionnants et inspirants.

Les illustrations riches et originales ne cherchent pas à suivre une mode, elles renouvellent l’esprit des images documentaires, le plaisir des cartes notamment, sans tape-à-l’œil, mais avec finesse et une grande variété graphique. Chacun et chacune trouvera son compte : en dévorant toute la revue ou en picorant une page ou une bulle selon son envie. Baïka donne envie d’en savoir plus, de partager et d’interroger le monde.

Le dernier numéro (été 2018) est consacré au Brésil. Vous y découvrirez la légende de Oiá-Lanŝa, plusieurs exploratrices d’hier et d’aujourd’hui, des enfants photographes, des tamanoirs géants, les superhéros de Salvador de Bahia, des spécialités aux noms enchanteurs… et bien d’autres merveilles.

Alors, bon voyage et belle lecture !

 

Myriam Bendhif-Syllas

 


  • Vu : 713

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.