Identification

Abris, Emmanuelle Houdart

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 26.01.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Les Fourmis Rouges

Abris, octobre 2014, 32 pages, 18 €

Ecrivain(s): Emmanuelle Houdart Edition: Les Fourmis Rouges

Abris, Emmanuelle Houdart

 

Emmanuelle Houdart poursuit son exploration des différentes facettes de la vie avec un album en solo consacré aux Abris. Une lecture destinée aux plus petits des lecteurs et sans aucune limite d’âge, ajouterons-nous. Et c’est bien tous les âges de la vie qui se retrouvent dans cet ouvrage cyclique, de l’enfant à naître jusqu’au vieil homme ; et où les refuges se font cercles, nids, ventres, maisonnettes, cabanes, lits ou bras où se lover. Autant de lieux propres à susciter la rassurance, la chaleur et la sécurité. Mais ce que dépeint et dit aussi avec talent l’auteure illustratrice, c’est que l’abri premier, primordial, celui qui est essentiel à tous, à toutes les époques de la vie, c’est bel et bien l’amour et son accorte cohorte : l’amitié, la joie, le partage.

Chaque abri prend place en une double page singulière, où des êtres différents et pourtant très semblables sont mis en scène dans des teintes, des postures, des situations uniques. Une phrase ou quelques mots dans une large police colorée à chaque fois différente, accompagne les images fourmillant de détails, de délicatesses et d’éléments surprenants.

« Dans un abri, tout est là pour nous protéger ». Cette affirmation est associée aux personnages réels, imaginaires, mythiques qui veillent sur le sommeil d’un petit garçon bien emmitouflé dans sa couverture. Une belle galerie de portraits, unissant toutes les cultures, religieuses, littéraires, politiques et musicales… ainsi que quelques inconnus au bataillon fort sympathiques.

Comme le dit l’auteure, c’est un mélange de « merveilleux » et d’« épouvantable ». Une sorte de cabinet de curiosité comme nous avons déjà pu le dire, où se côtoient des motifs de tatouages, des plantes formidables, des organes humains, des animaux entiers ou en pièces détachées et des objets en tous genres. Le monstre siège des chagrins rappelant certaines créatures de Ponti, ainsi que le jardin plein d’espoir des pages finales frappent particulièrement l’attention : « Un abri, c’est un jardin secret où se ressourcer… et continuer de grandir ». Quelle belle conclusion pour cet album ! Presque une devise pour la littérature jeunesse dans son ensemble.

Album à partir de 3 ans.

 

Myriam Bendhif-Syllas

 


  • Vu : 1594

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Emmanuelle Houdart

 

Emmanuelle Houdart est illustratrice. Depuis 1996, elle a publié une trentaine d’ouvrages, principalement des albums pour enfants. Elle travaille également pour la presse adulte et jeunesse et anime des ateliers scolaires. Dernières parutions : Une amie pour la vie avec Laëtitia Bourget (T. Magnier, 2012), Saltimbanques avec M. Desplechin (T. Magnier, 2011).

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.