Identification

La Une CED

Art de consommer - 27

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 04 Mars 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

Il y avait celle dont il ne parlait jamais. Sa mère.

À l’hôpital, il avait vu une petite fille qui prenait soin de sa poupée. C’était une petite fille avec des couettes et une barrette rose sur le côté. Elle paraissait très bien élevée. C’était une petite fille qui aurait pu appartenir à la société victorienne. Il aurait aimé lui offrir Alice au pays des merveilles.

 

Il s’était approché d’elle. La petite fille lui avait dit de ne pas faire de bruit. Sa poupée dormait. Elle était malade. Elle s’occupait d’elle. Bientôt elle serait guérie. Il fallait qu’elle soit sans cesse près d’elle au cas où elle se réveillerait.

Elle ne tenait pas en place.

- Pourquoi tu marches dans le couloir ?

- C’est pour la bercer.

52.dimanche (VII)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 02 Mars 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

dimanche 12 février 2012

 

une lettre de Didier Ayres à propos du propre et du figuré

par exemple discuter du passage très immatériel du profane au sacré, quand écrire vient souligner ou surligner, et permet le changement des regards

ce n’est pas une question simple, d’ailleurs, sachant que lire ne va pas pour moi sans écrire et que l’ensemble tient ainsi à la lettre et à l’esprit de la lettre

la chair et la lettre

oui, penser au propre comme au figuré

Enquête : les professionnels du livre face au manuscrit

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 28 Février 2013. , dans La Une CED, Les Dossiers, Entretiens

 

Quelle est la première attitude qu'ont les professionnels du livre face à un manuscrit, qu'il émane d'un passé lointain ou qu’il demeure à flanc de rive, ayant été écrit quelques mois, quelques semaines, voire quelques jours plus tôt ? Qui, parmi ceux qui écrivent, ou s'intéressent de près aux livres, qui n'a pas été effleuré, ou habité en profondeur par cette question ?

C'est afin d'y répondre, même succintement, que nous avons réalisé une enquête. Et, afin que celle-ci soit la plus complète possible (au-delà de sa nécessaire brièveté, qui a pour but de ne pas fatiguer le lecteur), nous avons donné la parole à un poète, traducteur et professeur d'Université (venu tout droit d'Italie !), à une animatrice d'ateliers de poésie, à un directeur d'espace culturel et, bien sûr, à des éditeurs.

 

Notre question a été la suivante : « Que cherchez-vous en premier, lorsque vous ouvrez un manuscrit ? Toucher le grain d’une voix singulière qui vient vous toucher ? Être emporté dans un voyage ? Le connu ou l’arrachement à soi ? Cherchez-vous tout autre chose ? »

La mère Michel a lu (15) - La poésie en prose au XXème siècle

Ecrit par Michel Host , le Mercredi, 27 Février 2013. , dans La Une CED, Les Chroniques, Chroniques régulières

« La Mère Michel n’a jamais perdu son chat. Elle le tient attaché, ne le lâche pas de l’œil. Le félin est un livre, il n’a pas d’âge. D’hier, d’aujourd’hui, de toujours, il miaule derrière la porte ».

 

Les entretiens de la Fondation des Treilles

Les Cahiers de la NRF / Gallimard (1)

 

Ouvrage publié en décembre 2012

Textes réunis par Peter Schnyder

Avant-propos de Peter Schnyder

500 pp. / 24,90 €

Art de consommer - 26

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 25 Février 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

 

Il y avait celles avec qui il ne pouvait rien se passer.

Il y avait celle dont il parlait souvent. Sa nièce.

Il n’avait pas réussi à sympathiser avec son amoureux :

-Tu sais quel est le but d’un avion de chasse ? Te détruire le plus rapidement possible avant que toi tu le détruises. Mais ce n’est pas fort pour l’espionnage.

- Ah bon ?

- Oui, il y a un avion exprès pour ça, un avion qui s’appelle l’avion espion.