Identification

La Une CED

Entretien avec Smaïn Laacher - Insurrections arabes

Ecrit par Nadia Agsous , le Jeudi, 28 Mars 2013. , dans La Une CED, Les Dossiers, Entretiens

 

 

Insurrections arabes. Utopie révolutionnaire et impensé démocratique, Smaïn Laacher, éditions Buchet/Chastel, Collection Les Essais, 324 pages


Dans son ouvrage récemment publié, Insurrections arabes. Utopie révolutionnaire et impensé démocratique, Smaïn Laacher, sociologue et chercheur au CNRS, consacre un chapitre aux femmes (La haine du corps des femmes).

A travers l’entretien qui suit, l’auteur nous éclaire sur le rôle, le statut et la place des femmes dans le monde arabe.

Les deux passeurs - Traduire Mayenburg

Ecrit par Marie du Crest , le Mardi, 26 Mars 2013. , dans La Une CED, Les Dossiers, Entretiens

 

Depuis 2005, Hélène Mauler et René Zahnd traduisent ensemble ou plutôt l’un avec l’autre des pièces du répertoire allemand contemporain. Avec enthousiasme, ils ne traduisent que du théâtre, chez l’Arche Editeur, maison qui propose un riche catalogue germaniste. Ainsi ont-ils travaillé sur des textes d’Horvàth, de Schimmelpfennig ou de Bärfuss. Ils ont aussi en 2012, chez le même éditeur, proposé une nouvelle traduction de la pièce de Brecht : La résistible ascension d’Arturo Ui.

Le 14 mars, deux jours après la première de la création française de Perplexe au théâtre des Ateliers à Lyon, dans une mise en scène de G. Chavassieux, le Goethe Institut de Lyon et son nouveau directeur B. Finger les accueillaient pour échanger sur l’entreprise très particulière que représente la traduction théâtrale.

 

Propos recueillis par Marie Du Crest

Art de consommer - 30

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 25 Mars 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

« Ne vous regardez pas être mais soyez. 
Ne vous regardez pas agir mais agissez.

Ne vous regardez surtout pas agir en vous demandant de quelle façon les autres vous regardent agir. La somme des deux regards (imparfaite car vous ne connaissez jamais la nature exacte du regard des autres) définissant l’image que vous auriez de vous-mêmes. »

Note 60 (feuillet 45) du carnet (D48) de Jeannot Reveiri.

 

Edo veut en savoir plus. Avant une semaine, il se surprendra à dire à un chauffeur, lui qui d’ordinaire déteste tout effort physique autre que celui qui est le versant du plaisir :

- Arrêtez-moi là, je vais marcher un peu.

- Bien monsieur.

- Gardez la monnaie.

- Merci monsieur.

52.dimanche (X)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 23 Mars 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

 

dimanche 4 mars

 

la schize

pardonnez-moi tout d’abord de m’avancer à écrire cette épître en étant si peu renseigné sur Jacques Lacan, et de n’utiliser le néologisme dont est fait le titre, que parce que son étymologie grecque me va

car, fendre, séparer, c’est une belle entrée en matière pour décrire cela à quoi je m’applique

l’écriture est une sorte de doublure, un monde abstrait qui habite l’intérieur du monde, comme un vêtement

Art de consommer - 29

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 18 Mars 2013. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

 

Près de la véranda, de dos, un homme, qui pourrait être Jean-Marc : corpulence et taille comparables. Pas la même couleur et coupe de cheveux, mais le même geste de la main, pour fumer. Il aurait pu se teindre les cheveux.

Ce n’était pas son genre. Il n’éprouvait que mépris pour le désir qu’avaient certains hommes et beaucoup de femmes de maquiller l’affaissement de la peau, des chairs, et de l’humeur. Il n’éprouvait que mépris pour l’ingéniosité avec laquelle ils (et surtout elles) essayaient de « faire oublier le processus inéluctable et particulièrement cruel qui devait les conduire à la vieillesse, puis à la mort ». Il jugeait ce désir adolescent.

Il s’était approché. Il ne s’était pas trompé. Ce n’était pas Jean-Marc.