Identification

La Une CED

Ekphrasis 3 - Visages dévisagés

Ecrit par Marie du Crest , le Mercredi, 14 Novembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture

 

En hommage à un grand peintre allemand.

 

Elle descend sous terre sans bouger, portée par la lenteur du très long escalator. Station Place des fêtes, ligne 11, direction Châtelet. Ils sont déjà là, ils avancent dans la léthargie d’une journée qui commence. Elle les attend comme chaque jour. A sa hauteur, de l’autre côté des rampes noires, leur visage surgit, porté par leur corps sans jambes, sans torse. C’est quoi regarder un visage ? Lire la vie ? Les visages sont les mêmes, organisés et organiques : un front, des tempes, un nez ombilique, des yeux-monde, une bouche, béance des baisers, gouffre des nourritures, des joues pour ressembler à un enfant, un menton, promontoire. Des chevelures aussi sauvages que des forêts impénétrables ou rectilignes comme de beaux potagers. Elle voudrait tous les absorber dans un immense livre des visages. FACE-BooK. Elle n’en reconnaît aucun.

Art de consommer - 12

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 12 Novembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

Elle avait appelé ensuite Ophélie.

- Alors, tu as pris un verre avec le mec de meetic ? Comment ça s’est passé ?
- Bien, bien. Mais il y a pas eu ce petit truc qui fait qu’ensuite tu repenses à la personne en souriant intérieurement.

À part ça, il est sympa. Je l’ai gardé dans mes contacts msn.

Il était aussi beau que sur la photo de son profil ?

- C’est vrai, je te l’avais envoyée. Je devrais te filer ses coordonnées, alors ?

Il n’y avait pas eu de souci de ce côté-là. Certains garçons de meetic allaient jusqu’à mettre une photo qui n’était pas la leur. Les filles qui les rencontraient finissaient toujours par leur poser la question, d’une façon parfois embarrassée, parfois très directe (« c’est pas toi là ?! »). Ils répondaient que oui, ce n’étaient pas leur photo, ce qui marquait la fin, pour elles, d’une erreur. Jamais plus elles ne les revoyaient, ou ne leur parlaient via msn. Allaient jusqu’à « supprimer » et « bloquer » ce « contact ». – « Trop con ce mec ».

Peter Singer, la libération animale

, le Mardi, 06 Novembre 2012. , dans La Une CED, Les Dossiers, Etudes

 

La Libération animale, Peter Singer, traduction de l’anglais par Louise Rousselle, relue par David Olivier, présentation Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Petite bibliothèque Payot, 2012, n°884, 480 pp., 10,65 €

 

En quelques décennies, la « question animale » s’est imposée dans le débat public. Les campagnes de défense, les prises de position de stars ou de personnalités en faveur de tel mammifère menacé ou contre telle pratique jugée indigne (la corrida ou le port de la fourrure par exemple), les créations d’associations et même les décisions concrètes au niveau politique se sont multipliées. Elle semble bien révolue, l’époque où Brigitte Bardot semblait crier seule sur la banquise à l’arrêt du matraquage des bébés phoques aux grands yeux innocents. Les tenants de la cause animale sont désormais légion, et comme il en va dans tout courant d’opinion, leur discours est loin d’être monolithique. À bien y regarder, des sensibilités se dessinent, allant des plus modérées aux plus extrémistes et, aussi bizarre que cela paraisse, dans l’ardente promotion de leur combat, des essayistes (brillants par ailleurs) ne tiennent pas des propos moins aberrants que l’activiste un brin foldingue incarné par Brad Pitt dans L’Armée des 12 singes.

Art de consommer - 11

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 05 Novembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

Alphonse a reçu le rapport de contre-expertise psychiatrique.

Il est sur son bureau.

 

Docteur Arnaud OSTIN

Psychiatre des Hôpitaux

CES Psychiatrie & Option Enfants / Adolescents

Expert prés la Cour d’Appel de Paris

CMPI, 33, Avenue d'Italie. 75013 PARIS. Tel : 01 44 06 84 44

RAPPORT DE CONTRE-EXPERTISE PSYCHIATRIQUE

Liesbeth LEGAUCHE

A propos des "Petites métanies du temps" de Patrick Maury

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 03 Novembre 2012. , dans La Une CED, Les Dossiers, Etudes

 

A semer large

 

Petites métanies du temps, Patrick Maury, Editions Obsidiane, collection Les Solitudes, 2000, 61 pages, 9,90 €

 

On pourrait, bizarrement, commencer l’ouvrage de Patrick Maury par le bandeau de la fin qui explique que le livre a été imprimé entre la Toussaint et le Jour des morts 2000, veille du Grand Anniversaire, qui est sans doute de la main de l’éditeur, mais qui permet une entrée aux 53 poèmes qui sont comme 53 petites prières de pénitence. On pourrait raisonner aussi en voyant le souci des 52 semaines de l’année, 52 semaines plus une, qui permettent au poème de passer les jours, les fêtes, les saisons, pour revenir juste un peu au-delà d’où il était venu.