Identification

Ecriture

Périple (suite) - 4, 5, 6 et 7/7

Ecrit par Clément G. Second , le Mardi, 27 Mai 2014. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

 

4

 

Réunis nous ne sûmes jamais nous défaire

De l’énigme excluant du cap un horizon

Celui-là seul où terre et ciel s’interpénètrent

Par de ces mers vibrées de leurs jeux rayonnants

La boucle

Ecrit par Patryck Froissart , le Lundi, 12 Mai 2014. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

 

 

J’ai drogué ma jeunesse en de fumeux troquets,

J’aimais tant mes vingt ans que je les ai croqués,

J’ai pratiqué la gueuse et j’ai couru l’outrance,

Je n’ai pas vu ma muse en cette folle errance.

Tu me dis tout

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 09 Mai 2014. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

 

 

Tu voulais que j’écrive

Sur toi tu

 

Me répétais que tu voulais

Que j’écrive pour ne pas

 

Écrire sur toi mais pour

Parler de toi quand je

Poèmes V - VI & VII

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) , le Mercredi, 07 Mai 2014. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

-V-

 

L’hiver se contracte, tapi

dans le ruissellement glacé des muscles

endormis

 

Foulées atones, marches obscures

autour du feu pelotonné

en chien de fusil

– l’âtre de l’attente veille –

Le chant des oiseaux de Christine Angot

Ecrit par Line Audin , le Vendredi, 02 Mai 2014. , dans Ecriture, La Une CED, Récits

 

Ce billet m’a été inspiré par les propos de Christine Angot dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché du 22 mars 2014.


Vers une heure du matin, les yeux déjà passablement ensablés d’images, j’ai zappé machinalement sur la 2. Et là, médusée, j’ai assisté à une présentation des trois mondes, notre ARB revisité par un écrivain. Telle une extraterrestre débarquée sur une planète inconnue dont elle ne comprend ni les codes ni la langue, Christine Angot, que je ne connaissais pas, seule contre deux poseurs imbus de suffisance et de mauvaise foi, se livre à une démonstration en actes de ce que c’est qu’écrire, ce va-et-vient incessant entre la réalité, — celle que je vois mentalement, ma réalité — et la langue, qui me permet de reconstruire cette réalité pour tenter de la faire partager à mon interlocuteur.