Identification

52.dimanche (VII)

Ecrit par Didier Ayres 02.03.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (VII)

 

dimanche 12 février 2012

 

une lettre de Didier Ayres à propos du propre et du figuré

par exemple discuter du passage très immatériel du profane au sacré, quand écrire vient souligner ou surligner, et permet le changement des regards

ce n’est pas une question simple, d’ailleurs, sachant que lire ne va pas pour moi sans écrire et que l’ensemble tient ainsi à la lettre et à l’esprit de la lettre

la chair et la lettre

oui, penser au propre comme au figuré

ne pas savoir, ou plutôt effacer le degré incarné de la signification, abolir le lecteur dans l’écrivain

réfléchir, au propre comme au figuré, c’est-à-dire par l’effet spéculaire et le doublement de raisonner

c’est bien l’esprit que je cherche dans la lettre, et je n’ai que la lettre pour y parvenir comme tout un chacun

je pense aussi à tout ce qui énonce une façon spirituelle du lexique, l’opération de petits dépôts, de cristallisations, de rassemblements du caractère simple et sacré de certains signes, et les exhausser dans le tranchant vif de la parole, avec donc des sentiments

on ne peut pas défaire l’arrêt du langage, partager sa double nature ni même vraiment quitter l’activité scripturale, car on y met toujours quelque chose de plus grand que le lexique, et ce sont alors les fusions qui comptent

la figure devient le propre

le signe devient l’empreinte

le mystère dans cette opération, que je retrouve personnellement comme lecteur de livres de la mystique orientale ou occidentale, me rapporte, en-dedans, à la réifier le langage, à cristalliser le figuré dans le propre

bien difficile maintenant aujourd’hui, un signe pour autre chose qui est signe

 

Didier Ayres


  • Vu : 1980

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.