Identification

Ecrits suivis

52.dimanche (XXIII)

Ecrit par Didier Ayres , le Mardi, 25 Juin 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

dimanche 3 juin 2012

 

bord à bord

une toute petite lettre aujourd’hui, sous l’emprise d’un bon rêve, après cette nuit violente, d’orage et de vent

cette correspondance dominicale me rend toujours un peu nerveux, car elle remplit ma journée de quelque chose d’électrique comme si mon épître vivait hors d’elle un instant et me saisissait, le soir venu, par sa mise au propre

hier midi j’avais mon titre : bord à bord

de là, la discussion sur la question de joindre réalité et fiction – fiction au sens large

Art de consommer - 43

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 24 Juin 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

- Maman ?

- Oui, ma chérie. J’étais au lit. Tout va bien ?

- Oui, je voulais juste te dire bonsoir.

- C’est gentil à toi.

- …

- … tu n’as rien à me demander ?

- Si, peut-être une chose.

- Je t’écoute.

- Demain, quand tu passeras, si ça ne t’embête pas trop, est-ce que tu pourras m’apporter le dernier numéro de Science et Vie ?

52.dimanche (XXII)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 22 Juin 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

dimanche 27 mai 2012

 

séquence, intervalle

la situation d’aujourd’hui est compliquée, car je suis au chevet de mon amie pour la matinée à cause d’une petite infection respiratoire qu’elle ressent assez douloureusement

cependant, je pensais dès hier à mon travail de maintenant

alors, laissez-moi discourir quelques instants sur la question de ce que je pourrais appeler la séquence et l’intervalle

car c’est une chose bien simple à comprendre, qu’écrire est sujet à la séquence, c’est-à-dire, à la saturation d’un moment qui va, une activité qui pousse par devant, qui fait proue

Art de consommer - 42

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 17 Juin 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

… … …. … … … … ?

Les cheveux courts, les sourcils droits, épais, les yeux très clairs, une poignée de main qui la fait sursauter. Elle coupe le volume de son lecteur MP3.

Est-ce qu’on peut parler un peu ?

… (Elle est surprise. En général, les médecins ne demandent pas la permission pour parler).

Ses yeux sont vraiment très clairs. Est-ce que je suis morte ? Vous êtes médecin ou vous êtes un ange ? Ne pas dire de connerie.

(Léger raclement de gorge) Oui oui.

- Il ne faut pas toucher à ton cathéter.

52.dimanche (XXI)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 15 Juin 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

dimanche 20 mai 2012

 

la fonction de la réalité

la réalité fonctionne peut-être comme un drame, une sorte de passage à soi, par un frottement du derme, une chose enveloppante qui fait lien avec l’extérieur

cependant, le mot réalité n’est peut-être pas bien choisi à cet égard, il aurait fallu dire, l’impression de réel, comme une sorte de couture d’avec la réalité

car la réalité est égale à elle-même, mais si on s’arrête un instant à cette frontière, à ce derme, on ne trouve qu’un assemblage de sentiments, de sensations associées qui construisent empiriquement ou reconstruisent la réalité