Identification

Création poétique

Craie des brumes, par Joëlle Petillot

Ecrit par Joelle Petillot , le Lundi, 10 Avril 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Faire tous les voyages au seuil d’un temps sans ride, sans terme, sans mot, un temps d’une lenteur sévère. S’y grefferont des rêves à la sauvagerie de tableau noir.

Il y eut une nuit coupée de lune comme d’étoiles, d’un noir d’araignée où la douleur m’attendait, patiente. La patience n’exclut pas la voracité.

Depuis l’infini de la blessure renaît de ce qui n’est même pas ses cendres.

L’écho des nuits humaines dure au-delà d’elles.

La survivance n’est pas la vie, mais elle la cherche dans chaque geste : le pied meurtri sur la pierre, le poing serré sur un bijou, la mèche écartée d’un souffle et le sommeil savon qui s’amuse à déprendre et rit de l’abandon.

Fictions (anthologie) 15, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 06 Avril 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Agonisant dans le brouillard

Un animal à robe terreuse

 

Fixe le vide

Qui se dresse devant lui

 

Comme un tableau

Aux lumières chatoyantes

 

*

Cinq poèmes, par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second , le Lundi, 20 Mars 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

À main levée

Paysage assemblé, comme s’il tenait

entre pouce et index,

 

entre le gris du jour et l’ordre de la nuit,

l’avance et le sur-place – équivalentes pertes –,

 

entre dire et taire, avérés synonymes

à l’effraction d’épaisseurs qu’au passage

un aperçu commet

Hommage à Baudelaire IX - En toi, par Hans Limon

Ecrit par Hans Limon , le Jeudi, 16 Mars 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

En Toi

dans tes flancs ébahis, cachot dévergondé,

s’enlise mon forçat, des tonneaux débondés

sourd la férocité, trempée sous les aisselles

par les rues, Dieu soit loué, glissent mes hirondelles

déchausser nos désirs, envers et contre moi

si l’on pouvait gésir, une ou deux fois par mois

ta pluie saurait suffire à souffler mes effrois

si l’on pouvait gémir à dévoyer nos voix

sur mes flots élargis, nappes d’huile essentielle,

miroitent par tombeaux des petits bouts de ciel

Fictions (anthologie) 14, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 13 Mars 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Un homme à la guitare

Et les fantômes du soir

 

L’aube court

Vers le feu qui crépite

 

Tout se remet en place

 

*