Identification

Cette nuit-là, Gaëtan Dorémus (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 17.06.24 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse, Le Rouergue

Cette nuit-là, Gaëtan Dorémus, éditions du Rouergue, avril 2024, 48 pages, 16,50 €

Edition: Le Rouergue

Cette nuit-là, Gaëtan Dorémus (par Yasmina Mahdi)

 

La ballade de Toudou

Cette nuit-là est un nouvel album entièrement réalisé par Gaëtan Dorémus, auteur-illustrateur né en 1976 à Lille, diplômé de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, dans laquelle il enseigne depuis 2003. Il a été récompensé de plusieurs prix, le BolognaRagazzi en 2015, le Bernard Versele en 2019 ou encore le Pitchou en 2020.

L’album jeunesse conte l’histoire de Toudou, une gentille petite peluche, qui se trouve soudainement abandonnée par la capricieuse Toinon. Ainsi, Toudou le doudou se retrouve seul, perdu, de nuit, dans la grande ville. Cependant, en marchant au hasard, il fait la connaissance de personnages noctambules et nyctalopes. Or aucune de ces espèces ne vit isolée. Même les êtres humains solitaires s’adonnent à de multiples activités ; du patron de café au boulanger, du passant rivé sur son smartphone à la lectrice assise sur un banc, des travailleurs de la nuit à la vieille dame plongée dans ses souvenirs.

Le texte, écrit en lettres blanches, est conçu sous la forme de dialogues très courts pointés d’interrogations. Un prisme de sentiments, peur, crainte de l’obscurité, gigantisme des lieux, sera appréhendé par le tout jeune public au rythme de Toudou. Nous suivrons la peluche étonnée pas à pas et serons témoins de ses rencontres fortuites. Finalement, des retrouvailles rassurantes auront lieu…

Les illustrations en double page de Gaëtan Dorémus sont excellentes. Chaque panorama représente une scène particulière. Là, des immeubles, des toits, ici, des arbres, des échafaudages se profilent à l’horizon, frontalement ou en surplomb. L’architecture a son importance, les encadrements de fenêtres, les détails des bâtiments, le tout dans l’heure dite entre chien et loup. Les vues par transparence rappellent les fenêtres éclairées de certains plans de Playtime de Jacques Tati.

La dominante chromatique est bleue, couleur froide, l’indigo légèrement teinté de mauve, le bleu-vert, les gris-bleus où se discernent quelques touches de rouge, de rose et de traits à la pointe noire.

C’est le monde onirique et fantomatique d’un soir d’été où de magnifiques phalènes blanches volètent face à Toudou. L’ensemble relève d’une grande maîtrise plastique. La morale de cette jolie histoire aborde le compagnonnage, la nécessité de s’occuper d’autrui et le monde de la nuit. Les visions de nuit ne sont pas si courantes et les enfants comprendront que l’univers, lui, reste en éveil.

Dès 4 ans.

 

Yasmina Mahdi



  • Vu : 523

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.