Identification

Zeina, bacha posh, Cécilia Dutter

Ecrit par Laurent Bettoni 21.09.15 dans La Une Livres, La rentrée littéraire, Critiques, Les Livres, Roman

Zeina, bacha posh, Le Rocher, août 2015, 218 pages, 18,90 €

Ecrivain(s): Cécilia Dutter

Zeina, bacha posh, Cécilia Dutter

 

Kaboul, années 1980. Le père de la petite Zeina, 3 ans, meurt. Selon une coutume ancestrale, l’avenir de la fillette est désormais tracé : elle sera une bacha posh, une fille déguisée en garçon, seul moyen de survivre à la pauvreté et à la honte d’une famille de femmes puisqu’en Afghanistan ces dernières doivent être « chaperonnées » par un homme dans tous leurs déplacements. À la puberté, les formes de la jeune fille menacent de la trahir, et on la somme de recouvrer son identité originelle. Mais ayant goûté à la liberté réservée aux garçons, Zeina refuse et s’enfuit.

Réfugiée dans les locaux kabouli d’une association occidentale militant en faveur du droit des Afghanes, elle accompagne cette ONG à Paris pour sensibiliser les médias à la douloureuse condition féminine dans son pays. Elle fugue le jour du retour en Afghanistan et survit misérablement dans la capitale jusqu’à ce que sa route croise celle d’un photographe. Fasciné par sa beauté, qu’il devine sous son apparence masculine, il la prend sous sa coupe et parvient à l’imposer dans le milieu de la mode. Égérie des plus grands couturiers, elle sillonne le monde, devient la maîtresse de celui qui l’a découverte et multiplie les conquêtes, cherchant en vain dans le regard masculin à vérifier une identité féminine dont elle doute au plus profond d’elle-même.

Les années passent, installée aux États-Unis, malgré le succès, elle sombre dans la désespérance. Une rencontre la poussera à s’interroger sur son parcours. La femme moderne et affranchie dont elle est devenue le symbole ne répond-t-elle pas aux diktats que la société fait peser sur les femmes en général ? En quittant son Afghanistan natal pour rejoindre le monde occidental, Zeina n’a-t-elle pas fui un enfermement pour un autre, moins implacable mais plus insidieux ?

Ces questions sont au cœur de ce roman courageux en forme de coup de poing. À travers cette fiction construite autour d’un grand destin de femme, dans un style ciselé et aérien, Cécilia Dutter continue de réfléchir sur la quête identitaire, thème de prédilection de plusieurs de ses précédents ouvrages (notamment Lame de fond, Albin Michel, 2012, Prix Oulmont de la Fondation de France ou Etty Hillesum, une voix dans la nuit, Robert Laffont, 2010) mais ici, sous l’angle de l’émancipation féminine contemporaine, qu’elle ne craint pas d’écorner sur certains aspects.

Son héroïne ira au bout de la liberté occidentale dont elle rêvait, au bout de la liberté que lui octroie la beauté standardisée dont elle est devenue le porte-étendard, au bout de la liberté sexuelle, pour finalement découvrir que la vraie liberté est intérieure et ne se gagne que par soi-même.

 

Laurent Bettoni

 


  • Vu : 2491

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Cécilia Dutter

 

Le site officiel : http://cecilia-dutter.fr/

Après avoir été conseiller juridique auprès du CNRS, puis de la Bibliothèque nationale de France, Cécilia Dutter se consacre entièrement à l’écriture depuis plusieurs années. À ce jour, elle est l’auteur de cinq romans, dont Lame de fond (Albin Michel, 2012), qui a obtenu le Prix Oulmont de la Fondation de France, et de deux essais, dont une biographie d’Etty Hillesum, parue en 2010 aux éditions Robert Laffont.

Elle a longtemps été critique littéraire à la Revue littéraire (éditions Léo Scheer) et au Magazine des livres. Elle chronique actuellement pour le journal Service Littéraire et le site Le Salon littéraire.

 

BIBLIOGRAPHIE

Romans

Savannah Dream, éditions Albin Michel, 2013

Lame de fond, éditions Albin Michel, 2012 (Prix littéraire Oulmont de la Fondation de France 2012 ; dernière sélection du Prix des femmes de lettres Simone Veil)

La Dame de ses pensées, éditions Ramsay, 2008

Des échappées belles, éditions du Cercle, 2006 et Cercle Poche, 2007

Une Présence incertaine, éditions Thélès, 2005 (dernière sélection du Prix Montalembert du premier roman féminin ; dernière sélection du Prix Handi-Livres de la Mutuelle Intégrance)

 

Essais

 

Et que le désir soit, coécrit avec Joël Schmidt, éditions Desclée de Brouwer, collection « Littérature ouverte », 2011

Camille Laurens, ouvrage collectif, éditions Léo Scheer, collection « Écrivains d’aujourd’hui », 2011

Etty Hillesum, une voix dans la nuit, éditions Robert Laffont, 2010 (dernière sélection du Prix Bel Ami ; dernière sélection du Prix de l’Essai du Printemps du livre de Cassis ; dernière sélection du Grand Prix de la Critique)

 

A propos du rédacteur

Laurent Bettoni

 

Lire tous les articles de Laurent Bettoni

 

Rédacteur

 

Ecrivain

Laurent Bettoni est directeur éditorial (La Bourdonnaye), chroniqueur pour le mensuel Service littéraire et le site IDBOOX – dédié à la culture numérique –, responsable au sein du GLN (Groupement pour le développement de la lecture numérique) des relations avec les auteurs, et sociétaire de la Sacem.

 

Bibliographie :

Ma place au paradis, roman, Robert Laffont

Écran total, roman, les cow-boys & les indies (édition indé) ; réédition La Bourdonnaye

Les Corps terrestres, roman, les cow-boys & les indies (édition indé)

Le Bois mort, nouvelle, les cow-boys & les indies (édition indé), adapté et diffusé sur France Musique

Léo et l’araignée, récit jeunesse, les cow-boys & les indies (édition indé), adapté et diffusé sur France Musique

Léo et le monstre sans visage, récit jeunesse, les cow-boys & les indies (édition indé), adapté et diffusé sur France Musique

Les Costello, une série mordante, série littéraire, La Bourdonnaye

Arthus Bayard et les Maître du temps, « Penicillium notatum », roman, Don Quichotte éditions.

Le Repentir, roman, Marabout, « Marabooks poche »

Mauvais garçon, roman, Don Quichotte éditions