Identification

Quatuor, Emmanuel Moses (par Philippe Leuckx)

Ecrit par Philippe Leuckx 12.03.21 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Poésie

Quatuor, éditions Le Bruit du temps, mars 2020, 80 pages, 16 €

Ecrivain(s): Emmanuel Moses

Quatuor, Emmanuel Moses (par Philippe Leuckx)

 

Romancier (pensons à l’étonnant Monsieur Néant), poète (voici le 21e opus), Emmanuel Moses, né en 1959, délivre ici « quatre » longs poèmes sur des thèmes qui lui sont chers : l’amour, la rencontre mystérieuse, la mémoire des gens et des époques, Jérusalem (la foi de ses ancêtres, la Shoah). Le titre donc, bien choisi, est aussi musique des mots, instrument poétique pour dire, en de très longues laisses, ce qui lui tient à cœur.

En termes d’amitié, d’amour, la rencontre insolite est un fervent ferment ; elle vivifie toute relation ; elle instaure en soi, en l’autre, le mystère doux de vivre :

L’inconnu avec qui on discute dans le compartiment

la salle d’attente ou le salon de coiffure

Tu as compris le sens de l’existence, un certain sens, du moins

… Elle va et vient, tel le vent dans ta figure…

La vie, c’est l’ange rencontré, c’est la fin « du néant », c’est le messager, le « type » qui déboule, puisque « la rencontre est une formidable création à deux ».

Combattant l’indifférence, luttant contre ceux qui ont voulu et réussi à détruire les descendants de David, le poète, par ses longues poésies, tient à inverser les horreurs de l’histoire par un flux de vie, de beautés : la glaise du paysan courbé, l’« errance à la manière d’un vagabond ».

Jérusalem, traversée, observée, avec ses « chats errants filant vers de douteuses pitances », par celui qui est « heureux comme au surgissement de l’ange », c’est l’occasion des souvenirs, de la mémoire chaleureuse qu’il faut entretenir comme un feu, puisque certains lieux n’existent plus pour prouver qu’on est passé par là, pour le pire (Drancy).

Il retraverse le Paris de ses jeunes années et lève les yeux : « GAZ A TOUS LES ETAGES ».

Il chante les petites rivières des environs de la capitale : Yvette, Bièvre, Drouette. Il invite tout un chacun « à trinquer au nez et à la (fausse) barbe du diable ». Sans renier le lyrisme, notre poète fait de la poésie un désarmant outil de conquête du meilleur en soi : beauté, bonté, convivialité. Il sait trop bien que l’ère est mortifère, oublieuse du meilleur, sans mémoire des autres.

Sa poésie a le grand mérite de nous renvoyer à nos meilleures armes : l’amitié, l’amour.

 

Ce soir, près de Pecqueuse,

Le ciel sera en joie, ardent et tendre…

Suivez votre cœur et l’appel du plaisir

Déployez la roue de vos cinq sens

Et voguez, voguez puissamment vers le Grand Horizon.

 

Ce sont les ultimes vers de ce beau recueil en partage.

 

Philippe Leuckx

 

Emmanuel Moses, né en 1959, écrivain français, est l’auteur de quinze romans et nouvelles, et d’une vingtaine de livres de poésie : Métiers (1989), Les bâtiments de la Compagnie Asiatique (1993), Figure rose (2006), Sombre comme le temps (2014), Un dernier verre à l’auberge (2019)…

  • Vu : 518

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Emmanuel Moses

 

Emmanuel Moses est un écrivain français (poète, traducteur, romancier) né à Casablanca en 1959.

 

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

 

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...