Identification

Neige pensée, Amedeo Anelli (par Philippe Leuckx)

Ecrit par Philippe Leuckx 11.12.20 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Italie, Poésie

Neige pensée (Neve pensata), Amedeo Anelli, Libreria Ticinum Editore, mars 2020, trad. italien, Irène Dubœuf, 72 pages, 12 €

Neige pensée, Amedeo Anelli (par Philippe Leuckx)

 

Poète né en 1956, Amedeo Anelli tente avec la poésie intime de créer des liens indéfectibles entre lui et les saisons du monde.

Sa quête le conduit tout naturellement à creuser les textures des saisons comme celles, plus complexes encore, des corps et des mémoires.

Sa plume « scrute », les objets, les éléments, les paysages mentaux, les lieux intimes. L’écriture, toujours condensée, observe le silence, « la grande blancheur du soleil et de la brume », pense littéralement les mots chargés d’évoquer au plus près le minéral, « le corps engourdi ». C’est dire tout l’intérêt qu’il porte au minime, au négligé, à l’accessoire car là se nichent vraiment les mystères d’une vie, dans l’écoute insatiable du proche, de la « poussière », « cet air enfumé », « les choses en état de veille ».

La réalité sous-jacente s’éclaire des éclats de la vision ; le poète ainsi épie le chat, s’identifie à l’animal, toujours près de gratter « la lumière qui décline » ; le poète voit « les formes du silence », « écoute les battements » et le « soupir de l’air ».

Un espace surgit, tissé de regards, du « chant montant de la rue », « dans l’écoulement de l’air ».

En quête de signes (les feuilles, la lumière), Anelli consigne ses miracles : vivre épuise le réel, et ménage des surprises, écarts et éclats de beauté, découverts au fil du vivre, dans l’existence même des éléments.

Même si la « maison défendue et détruite » part en lambeaux, la mémoire des mots est là pour tout recréer dans l’exacte posture, comme si la poésie devait s’assigner cette urgence du dire.

Des riens procède l’art subtil d’un observateur hors pair, apte à saisir « plus fort que le dénuement » le même silence de la « neige rêvée/ neige pensée ».

Reste « persistante la lumière », celle des mots attelés pour donner sens à une expérience aussi nue que celle de la neige, dans l’exercice tout aussi subtil de la création poétique.

 

Philippe Leuckx

 

Amedeo Anelli, né en 1956, poète italien, présent dans nombre d’anthologies, a publié, entre autres : Quaderno per Marynka 12 poesie da Acoluthia Neve pensata.

  • Vu : 620

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

 

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...