Identification

Louise, Julie Gouazé

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) 29.08.14 dans La Une Livres, La rentrée littéraire, Les Livres, Critiques, Roman, Léo Scheer

Louise, août 2014, 161 pages, 18 €

Ecrivain(s): Julie Gouazé Edition: Léo Scheer

Louise, Julie Gouazé

 

Ce premier roman brille par son écriture en lignes brisées, bousculant d’entrée de jeu la linéarité du récit :

Juin 1995. Lyon. Dans quelques semaines, Louise aura dix-huit ans. Ce week-end est le dernier avant l’épreuve de philo. Son amoureux s’appelle Marc. Louise a des parents, Marie et Roger, et une sœur.

Le ton est donné. Lapidaire. Objectif /objectal. Qui va devenir, au fil du récit, grinçant. Apprentissage de la vie.

La succession d’instantanés en accéléré, cadencés, nous plongent dans les années 95 et dans l’univers grandissant de Louise, « le Soleil » sur qui repose le cours du cercle familial bousculé, presque rompu dans la continuité quasi-parfaite de son cercle, par le Malheur injecté par ce qui arrive à l’étoile : la grande sœur de Louise, l’astre référent tombé de sa course solaire. Alice, l’aînée, l’icône pour Louise, est malade : Alice est alcoolique.

Se développe alors chez Louise un sentiment de culpabilité, des bribes de souvenirs qui d’un coup se blessent sur ce malheur, un sentiment de honte, une tristesse profonde, l’Angoisse. Sentiments trop lourds à porter sur les épaules d’une jeune adolescente qui va se battre, pour surmonter ce malheur ouvert comme une brèche au sein d’une famille autrefois heureuse et protectrice. Le lecteur suit ce combat, mené par une résistance à combattre à coups de scalpel enfoncés dans l’eau claire des souvenirs, le bouillonnement de colères rentrées, la peine tue mais opiniâtre à se battre jusqu’au bout de la nuit. Nuit d’où va ressortir Alice, après un long tunnel d’absences, la tête hors de l’eau ; d’où va s’en sortir le fils d’Alice : Jean ; auquel vont (presque) survivre les parents de Louise et d’Alice ; Roger et Marie. Mais au prix de quelle Liberté ?…

Louise joue l’honneur sauf de sa propre Liberté en se blessant aux récifs escarpés où se laissent couler les autres. Mais elle tient le cap. Mais elle se tait. Mais elle reçoit sans agressivité. Tout en douleurs rentrées ; renforcées par sa seule force intérieure éblouissante ; et s’en sort, sa grande sœur à ses côtés, le cœur hors de l’eau ; blessées mais indemnes pour recommencer à vivre.

Roman poignant dans sa sobriété d’écriture au fluide glacé, Louise laisse circuler un air de nostalgie que tous avons fleuré un moment dans nos flashback incontournables en direction de l’enfance. Une enfance là qui se raconte, pour aider à s’extraire du mal de l’enfance, pour aider à « grandir », pour en ressortir plus vulnérables : plus vivants.

Un livre à découvrir absolument.

 

Murielle Compère-Demarcy

 


  • Vu : 3093

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Julie Gouazé

 

Julie Gouazé est née en 1977 à Lyon. Titulaire d’un DEA d’Histoire contemporaine et d’un DESS en communication politique, elle a travaillé dans la communication avant de devenir journaliste. Après avoir collaboré à différentes publications et avoir intégré la rédaction du magazine Ripostes sur France 5 suite à un passage à LCI, elle travaille depuis quatre ans en tant que lectrice pour plusieurs maisons d’édition. Elle vit aujourd’hui à Paris. Louise est son premier roman (source : feuillet de presse Gilles Paris/relations Presse, Publiques et partenariats in « L’AUTEUR »).

 

A propos du rédacteur

MCDEM (Murielle Compère-Demarcy)


Lire toutes les publications de Murielle Compère-Demarcy dans la Cause Littéraire


Murielle Compère-Demarcy - publiant aussi sous le nom de MCDem. - est une poétesse, nouvelliste et auteure de chroniques littéraires et d'articles critiques.

Poésie

Atout-cœur, éditions Flammes vives, 2009

Eau-vive des falaises éditions Encres vives, collection Encres Blanches, 2014

Je marche..., poème marché/compté à lire à voix haute, dédié à Jacques Darras, éditions Encres vives, collection encres Blanches, 2014

Coupure d'électricité, éditions du Port d'Attache, 2015

La Falaise effritée du Dire, éditions du Petit Véhicule, Cahier d'art et de littérature, Chiendants, n°78, 2015

Trash fragilité, illustrations de Didier Mélique, éditions Le Citron gare, 2015

Un cri dans le ciel, éditions La Porte, 2015

Je tu mon alterégoïste, couverture de Didier Mélique, préface d'Alain Marc, 2016

Signaux d'existence suivi de La Petite Fille et la Pluie, éditions du Petit Véhicule, 2016

Le Poème en marche, suivi de Le Poème en résistance, éditions du Port d'Attache, 2016

Dans la course, hors circuit, éd. du Tarmac, 2017

Poème-Passeport pour l'Exil, co-écrit avec le photographe-poète Khaled Youssef, éd. Corps Puce, coll. Parole en liberté, 2017

Réédition Dans la course, hors circuit, éd. Tarmac, 2018

... dans la danse de Hurle-Lyre & de Hurlevent..., éd. Encres Vives, coll. Encres Blanches, n°718, 2018

L'Oiseau invisible du Temps, éd. Henry, coll. La Main aux poètes, 2018

Alchimiste du soleil pulvérisé, Z4 Éditions, 2019

Fenêtre ouverte sur la poésie de Luc Vidal, éditions du Petit Véhicule, coll. L'Or du Temps, 2019

Dans les landes de Hurle-Lyre, Z4 Éditions, 2019

L'écorce rouge suivi de Prière pour Notre-Dame de Paris & Hurlement, préface de Jacques Darras, Z4 Editions, coll. Les 4 saisons, 2020

Voyage Grand-Tournesol, avec Khaled Youssef et la participation de Basia Miller, Z4 Éditions, Préface de Chiara de Luca, 2020 [262 p.]

Werner Lambersy, Editions les Vanneaux, 2020

Confinés dans le noir, Éditions du Port d'Attache, illustr. de couverture Jacques Cauda ; 2021

Le soleil n'est pas terminé, Editions Douro, avec photographies de Laurent Boisselier. Préface de Jean-Louis Rambour. Notes sur la poésie de MCDem. de Jean-Yves Guigot. Illustr. de couverture Laurent Boisselier, 2021