Identification

Les terres sans sommeil, Emmanuelle Grandjean (par Didier Ayres)

Ecrit par Didier Ayres le 04.09.23 dans La Une CED, Les Chroniques, Les Livres, Poésie

Les terres sans sommeil, Emmanuelle Grandjean, éditions de Corlevour, juin 2023, 96 pages, 16 €

Les terres sans sommeil, Emmanuelle Grandjean (par Didier Ayres)

 

Éléments

Avec le livre d’Emmanuelle Grandjean, j’ai traversé des thèmes qui me sont proches, notamment tout ce qui se rattache à la philosophie de Gaston Bachelard, et surtout ses découvertes de l’importance des quatre éléments d’Empédocle, à savoir : la terre, le feu, l’eau et l’air. Je n’ai cessé de rencontrer des gouttelettes faites de feu, des brumes humides, de la pluie, du travail de la lumière sur les choses, l’ombre, la clarté de certains ciels, et toutes les ambiguïtés inhérentes à ces mélanges.

Et pour résumer tout cela à un seul terme, je dirais : étoile, astre de feu pendu dans le vide de l’air, conglomérat de glaces martiennes, lumière tournoyant dans l’univers. Éther, vertige d’une espèce d’enivrement, qui semble venu de la nature, de l’océan – donc d’un espace maritime attiré et repoussé par l’astre lunaire, lumière blanche, éblouissement du ciel nocturne.

Tourbières

Bruyères

Sols humides et plats

Veux-tu cette marche si lourde ?

Tes pas qui, à force, confondent les terres, comprennent qu’il n’y a pas d’autre chemin, pas d’autres lignes que celles qui, intracées, isolent et perdent

 

Mais cette poésie ne s’enferme pas dans une rhétorique, mais au contraire vagabonde, marche, se déploie, se poursuit selon un rythme de promenade en forêt, un rythme céleste. On voit aussi l’altérité de deux êtres, de deux corps, de deux chairs aimantes, rencontre physique de deux personnes.

 

Écueils de la pensée

L’océan des songes bouillonne tout autour, s’infiltre dans chaque faille, d’où tu recueilles l’iode et l’écume chargée de sel, elle aussi appelée à disparaître

Tu sembles l’oublier, observant fascinée les mouvements et les blancheurs, la trace de la mer sur les rochers, la surface scintillante

Autant de paroles sans fondement

 

Mais l’inquiétude est proche et justifie l’expression littéraire, seule maison capable d’accueillir le trouble de l’étantité de l’être.

 

Didier Ayres


  • Vu: 927

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.