Identification

Le Serpent majuscule, Pierre Lemaitre (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 20.06.22 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Polars, Roman, Le Livre de Poche

Le Serpent majuscule, 305 pages, 7,90 €

Ecrivain(s): Pierre Lemaitre Edition: Le Livre de Poche

Le Serpent majuscule, Pierre Lemaitre (par Jean-Jacques Bretou)

 

Comme il l’écrit dans son avant-propos, c’est un livre jamais confié à un éditeur, datant de 1985, que Pierre Lemaitre offre ici à ses lecteurs. Pressé par ces derniers de faire paraître un nouveau roman noir alors qu’il en est sorti, il a retrouvé celui-ci qui présente déjà la plupart des thèmes développés par la suite dans ses livres mais à une époque sans téléphone portables, ni GPS, ni ADN, fichiers centralisés. Ce livre est une rareté, prenez-en soin, dégustez-le.

Mathilde, soixante trois ans, 78 kg sur la balance, file sur l’autoroute de Normandie, où elle a passé le week-end chez sa fille, en direction de Paris. Elle s’énerve des encombrements et de la difficulté à digérer les poireaux vinaigrette. Sur la banquette arrière, Ludo, son chien, un dalmatien, est plutôt calme ; pourtant, il n’est pas toujours en confiance avec sa maîtresse à cause de ses brusques sautes d’humeur.

Mathilde arrive bientôt Porte Dauphine et prend la direction de l’avenue Foch. Elle s’installe dans la contre-allée et laisse venir à elle un homme, la cinquantaine encore verte promenant son teckel. Lorsqu’il arrive à sa hauteur, Mathilde pointe vers lui une arme de gros calibre et vise les parties du promeneur puis sa gorge et extermine le chien d’un coup en pleine face. Elle remonte dans sa voiture comme si de rien n’était, sans avoir remarqué de témoin et file à grande vitesse. Mathilde est une tueuse redoutable, Lemaitre nous raconte son histoire.

Qui aurait pu deviner que cette femme en tailleur, un peu ronde mais plutôt distinguée, une de ces personnes comme beaucoup d’autres que l’on appellerait presque, affectueusement, mamie, était une criminelle ? Pierre Lemaitre qui sait que c’est dans le quotidien que l’on rencontre le plus effroyable et dont les romans noirs prennent naissance dans le plus ordinaire des mondes. L’horreur peut guetter à tout instant, et tout près de nous, nous caresser de son aile noire. Ce qui n’empêche pas Lemaitre d’écrire ses livres avec une certaine distance, ainsi nombre de situations appartenant à Serpent majuscule font sourire, à chaque page presque on côtoie cet humour noir qui rend l’univers créé par l’auteur caustique. C’est tout un art et sans doute une sorte de politesse voulue par celui qui écrivit Au revoir là-haut.

Le Serpent majuscule nous tient en haleine du début jusqu’à la fin, les anglo-saxons parleraient de page turner, c’est un chef d’œuvre en la matière, il eût été regrettable de ne pas le publier.

 

Jean-Jacques Bretou

 

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un écrivain et scénariste français. Il reçoit le prix Goncourt en 2013 pour Au revoir là-haut, et un César en 2018 pour l’adaptation de cette même œuvre.

  • Vu : 598

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Pierre Lemaitre

 

Né à Paris, Pierre Lemaitre a beaucoup enseigné aux adultes, notamment les littératures française et américaine, l’analyse littéraire et la culture générale. 

Il est aujourd’hui écrivain et scénariste. Il a rendu hommage à ses maîtres (James Ellroy, William McIlvanney, Bret Easton Ellis, Émile Gaboriau…) dans son premier roman, "Travail soigné", qui a obtenu le Prix Cognac en 2006.

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.